1 min de lecture Crash A320 Germanwings

Germanwings : un vol perturbé par une fausse alerte à la bombe

Après le terrible crash qui a causé la mort de 150 personnes le 24 mars dernier, une fausse alerte a perturbé un vol de la compagnie allemande Germanwings dimanche 12 avril.

Un avion de la compagnie allemande Germanwings le 29 août 2014, à Berlin (illustration).
Un avion de la compagnie allemande Germanwings le 29 août 2014, à Berlin (illustration). Crédit : STEPHANIE PILICK / DPA / AFP
James Abbott
James Abbott
et AFP

Un vol Germanwings entre Cologne et Milan a été perturbé dimanche par une fausse alerte à la bombe, a annoncé la compagnie aérienne allemande, presque trois semaines après le crash d'un de ses avions dans les Alpes françaises. L'alerte à la bombe "est venue de la police" allemande, a expliqué Germanwings, la filiale à bas coûts du géant Lufthansa, dans un communiqué. "L'avion n'avait pas encore décollé et a été tout de suite évacué", a-t-elle ajouté.

Les 126 passagers et membres d'équipage avaient déjà embarqué à l'aéroport de Cologne/Bonn (ouest de l'Allemagne), lorsqu'on leur a ordonné d'évacuer l'avion, un Airbus A320 qui se préparait au décollage. Le pilote "a arrêté de rouler et a placé l'avion dans une position prévue pour ce genre de cas. Les passagers et l'équipage ont quitté l'avion de manière ordonnée", a précisé Germanwings dans son communiqué.

Deux heures de retard au final

L'appareil a ensuite été fouillé par des équipes anti-explosifs et leurs chiens, a rapporté la compagnie aérienne. La police allemande a précisé à l'AFP n'avoir rien trouvé à l'issue de cette fouille. Les passagers ont été transférés dans un autre appareil. Le vol, qui devait décoller pour Milan (nord de l'Italie) à 18h20 heure locale, a été reporté à 20h30, selon l'agence de presse allemande DPA.

L'incident intervient alors que Germanwings doit gérer les suites du crash d'un de ses A320 dans les Alpes françaises, qui a coûté la vie à 150 personnes. Andreas Lubitz, le copilote de l'avion, a selon toute vraisemblance provoqué volontairement la catastrophe.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Crash A320 Germanwings Aviation Aéroport
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants