2 min de lecture Liberia

George Weah, du ghetto à la tête du Liberia

Le nouveau président du Liberia a rendez-vous pour un déjeuner à l'Élysée avec Emmanuel Macron, mercredi 21 février.

fallait l'inviter- Fallait l'inviter Isabelle Choquet iTunes RSS
>
George Weah, du ghetto à la tête du Liberia Crédit Image : Zoom DOSSO / AFP | Crédit Média : Isabelle Choquet | Durée : | Date : La page de l'émission
Céline Landreau
Céline Landreau et La rédaction numérique de RTL

George Weah, le président du Liberia, était mardi 20 février avec des étudiants des Arts et Métiers. Avant de déjeuner mercredi 21 février à l'Élysée avec Emmanuel Macron. Portrait du président africain le plus connu des Français. Un enfant du ghetto, qui n'a jamais oublié d'où il venait. 

"Nous nous battions pour survivre", explique King George quand il parle de son enfance dans les bidonvilles de Monrovia, la capitale libérienne. Élevé par sa grand-mère, il vend des sucettes et du pop-corn pour son club de foot. Et c'est Le Ballon qui le sauvera. Gardien de but devenu attaquant.

Vite repéré, à 22 ans, George Weah débarque à Monaco. il ne parle alors pas un mot de français. Mais enchaîne rapidement les buts. L'étoile du foot africain fait ensuite les belles heures du PSG avant de rejoindre le Milan AC en 1995.

Premier joueur africain Ballon d'or

Cette année là, il devient aussi le premier joueur africain à recevoir le Ballon d'or. Le premier, et le seul à ce jour. Devenu millionnaire, Weah fait connaître le Liberia sur la scène mondiale et porte à bout de bras son équipe nationale. Il n'hésite pas à payer de sa poche les hôtels et billets d'avion de la sélection. Et se lance dans l'humanitaire, part avec un avion plein de matériel à chaque fois qu'il rentre au pays. Son pays, bientôt ravagé par une guerre civile qui fera quelque 250.000 morts.

À lire aussi
George Weah dans la rue, au Liberia liberia
George Weah, le Ballon d'Or devenu président du Liberia

Le footballeur profite alors de sa notoriété pour réclamer une intervention des Nations Unies. Une prise de position aussitôt sanctionnée par le despote Charles Taylor. Sa maison au Liberia est incendiée et deux de ses cousines prises en otage.

Une campagne électorale dans les bidonvilles

Pas de quoi doucher les engagements de Weah. Qui sitôt sa carrière terminée se lance dans la politique. Après deux échecs à la présidence et à la vice-présidence, il est finalement élu le 26 décembre dernier président du Libéria. Sa campagne dans les bidonvilles et ses promesses de lutte contre la corruption, dans un pays où les deux tiers de la population vit sous le seuil de pauvreté, suscitent un engouement sans précédent.

Ses adversaires, eux, dénoncent son inexpérience malgré un master en management décroché en 2011. Aujourd'hui, George Weah fait ses premiers pas de président hors du continent africain. À Paris, où un autre Weah pourrait bientôt enflammer le parc des Princes.  Timothy, son fils de 17 ans, est attaquant lui aussi du PSG.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Liberia
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants