1 min de lecture Offensive à Gaza

Gaza : l'ONU demande la libération du soldat israélien enlevé

Ban Ki-Moon, secrétaire général de l'ONU, "exige la libération immédiate et sans conditions du soldat (israélien) capturé" à Gaza.

Ban Ki-Moon a demandé au Soudan d'annuler l'expulsion de ses responsables
Ban Ki-Moon a demandé au Soudan d'annuler l'expulsion de ses responsables Crédit : STAN HONDA / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon "exige la libération immédiate et sans conditions du soldat (israélien) capturé" à Gaza, a indiqué vendredi 1er août son porte-parole Stéphane Dujarric. La rupture du cessez-le-feu à Gaza "remet en question la crédibilité des assurances données par le Hamas aux Nations unies", ajoute le communiqué de l'ONU lu par Dujarric.

Ban "condamne dans les termes les plus fermes la violation du cessez-le-feu (...) attribuée au Hamas" mais il souligne en même temps que "l'ONU n'a pas de moyens indépendants de vérifier exactement ce qui s'est passé".

Une trêve raccourcie

Il se déclare "choqué et très déçu par ces développements" et demande aux deux camps de "faire preuve du maximum de retenue et de revenir à l'accord sur un cessez-le-feu humanitaire de 72 heures", qui n'aura duré en fait que deux heures. Ban demande aussi "à ceux qui ont une influence sur les protagonistes (du conflit) de tout faire pour les convaincre de respecter ce cessez-le-feu humanitaire".

Evoquant la mort de deux soldats israéliens et la capture d'un troisième, Ban estime que "cela constituerait une grave violation du cessez-le-feu, susceptible d'avoir de graves conséquences pour la population de Gaza, pour Israël et au-delà". "De telles initiatives remettent en question la crédibilité des assurances données par le Hamas aux Nations unies", ajoute le texte.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Offensive à Gaza Palestine Israël
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants