1 min de lecture Allemagne

Fusillades en Allemagne : ce que l'on sait de l'assaillant

Neuf personnes ont été tuées mercredi 19 février dans deux fusillades visant des bars à chicha à Hanau, dans le centre de l'Allemagne. Un crime vraisemblablement "xénophobe" dont l'auteur a été retrouvé mort à son domicile.

>
Fusillades en Allemagne : ce que l'on sait de l'assaillant Crédit Image : Thomas Lohnes / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Blandine Milcent édité par Thomas Pierre

Une double fusillade devant des bars à chicha a fait 9 morts à Hanau, près de Francfort, en Allemagne. Le parquet fédéral, chargé de l'antiterrorisme, s'est saisi de l'enquête et dispose "d'éléments à l'appui des motivations xénophobes". Selon des premiers éléments, une lettre d'aveux et une vidéo auraient été retrouvées. 

Que sait-on exactement de l'auteur de la fusillade ? L'assaillant est un homme de 43 ans se présentant comme employé de banque sur un site internet. Dans une vidéo publiée récemment, il tient des propos assez délirants dénonçant par exemple des maltraitances d'enfants dans des installations militaires souterraines. Par ailleurs, dans une lettre de 24 pages, il dit qu'il a été surveillé toute sa vie par les services secrets et qu'il n'a jamais eu de relations intimes avec une femme

Jeudi 20 février, Peter Beuth, le ministre de l'Intérieur du Hesse, a apporté d'autres précisions. "Au domicile de l'auteur présumé des fusillades, les forces spéciales de police ont retrouvées deux personnes mortes, lui-même et sa mère âgée de 72 ans", a-t-il-indiqué. "L'auteur présumé des fusillades n'était pas connus des services de renseignements, ni des services de police", a ajouté le ministre. 

Un attentat "xénophobe"

Pour autant, le parquet fédéral compétent en matière d'antiterrorisme s'est saisi de l'enquête car l'auteur présumé de ces fusillades qui possédait légalemet une arme, a agi avec des "motivations xénophobes". Il évoque dans sa lettre par exemple des "peuples qu'il faut éliminer", il exprime sa "haine des étrangers et des non-blancs".

Dans un contexte où les violences d’extrême-droite sont plus nombreuses en Allemagne, il va donc falloir déterminer si cet individu avait des liens avec les milieux néonazis allemands. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Allemagne Attentat Xénophobie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants