2 min de lecture Pédophilie

Europol lance un site pour traquer les pédophiles, comment fonctionne-t-il ?

ÉCLAIRAGE - L'Office européen des polices a lancé un nouveau site internet susceptibles d'aider les enquêteurs à retrouver les pédophiles dans le monde entier.

Les bâtiments d'Europol aux Pays-Bas
Les bâtiments d'Europol aux Pays-Bas Crédit : Peter Dejong/AP/SIPA
Claire Gaveau
Claire Gaveau
et AFP

Une marque de shampoing, la couverture d'un magazine, un sac de courses ou encore le motif d'un papier peint... Tous ces détails pourraient paraître sans intérêt mais pourtant, ils ne sont pas anodins pour l'Office européen des polices. Europol a lancé ce jeudi 1er juin un site internet dévoilant des objets du quotidien repérés à l'arrière-plan d'images pédopornographiques.

Ces photos ont été publiées sur un nouveau site internet intitulé "Stop Child Abuse - Trace an Object", que l'on peut traduire par "Arrêtez l'abus d'enfants, suivez un objet". L'idée est simple : publier ces objets du quotidien sur leur page en espérant que les internautes les reconnaîtront. Ils pourraient permettre aux polices du monde entier de retrouver et sauver les victimes mais aussi d'interpeller les auteurs de ces abus.

À l'heure actuelle, vingt images ont été déposées sur cette nouvelle page. Parmi ces photos, des marques distinctives sur les vêtements des enfants, comme un chat, une licorne ou même l'image d'un champ enneigé avec des maisons, sont considérées comme des indices importants. "Nous cherchons à identifier des éléments précis qui pourraient être uniques dans une région du monde, un pays ou encore une ville ou un village en particulier", a déclaré Steven Wilson, chef du Centre européen de cybercriminalité d'Europol à l'AFP.

Les images déjà publiées par Europol pour traquer les pédophiles
Les images déjà publiées par Europol pour traquer les pédophiles Crédit : Capture d'écran / Europol

Recueillir des renseignements anonymes

Un site développé et mis en place pour les internautes. Ces derniers pourront dorénavant jouer un rôle prépondérant en donnant des renseignements anonymes à Europol notamment sur des éléments spécifiques à une région du monde par exemple qui permettraient ainsi d'orienter les investigations. L'office a déjà reçu ce jeudi matin plus de 1.000 témoignages, provenant du monde entier, selon les informations de 20 minutes.

À lire aussi
Un clavier d'ordinateur (illustration). pédophilie
Démantèlement sans précédent d'un site pédophile, 300 arrestations dans 38 pays

L'année dernière, l'organisme européen avait averti que l'abus sexuel d'enfant en ligne et le harcèlement sexiste, ou "revenge porn", étaient en hausse sur internet. Les réseaux criminels et pédophiles utilisent souvent le "dark web", la face cachée d'internet, pour distribuer anonymement des images pédopornographiques en ligne. "Ce projet cherche à utiliser l'étendue mondiale d'internet pour autoriser le public à contribuer à cette investigation et jouer un véritable rôle dans la prévention de la maltraitance des enfants dans le monde", a déclaré le directeur d'Europol, Rob Wainwright, dans un communiqué.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pédophilie Internet
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants