1 min de lecture Ethiopie

Ethiopie : 52 morts dans un mouvement de foule

En Ethiopie, des dizaines de personnes sont mortes lors d'un mouvement de foule dans un festival au sud de la capitale.

En Ethiopie, des milliers d'Oromo croisent leurs mains en signe de protestation
En Ethiopie, des milliers d'Oromo croisent leurs mains en signe de protestation Crédit : ZACHARIAS ABUBEKER / AFP
Valentine De Brye
et AFP

Un mouvement de foule dans le sud de la capitale éthiopienne a fait au mois 52 morts ce dimanche 2 octobre. C'est lors du traditionnel festival Oromo Irreecha, au sud d'Addis-Abeba, que des violences ont éclatées en raison de l'action des "forces irresponsables" a expliqué le gouvernement régional oromo dans un communiqué.

Plusieurs dizaines de milliers de personnes s'étaient rassemblées sur les bords du lac Harsadi, pour assister à la cérémonie de l'Irrecha qui marque la fin de la saison des pluies. De nombreux participants brandissaient leurs bras croisés au dessus de la tête, symbole de la contestation des Oromo face aux autorités éthiopiennes.

C'est lorsque des dirigeants Oromo affiliés au gouvernement ont été pris à parti par la foule que la cérémonie a dégénéré. Les manifestants ont lancé des pierres et des bouteilles sur les forces de sécurité qui ont riposté par des gaz lacrymogènes. Des tirs ont également claqué, mais pour l'heure, impossible de dire s'il s'agit de tirs à balle réelle ou non. Des cartouches de balles en caoutchouc ont également été retrouvées sur place.

Une rébellion des Oromo

Dans un communiqué, le gouvernement fédéral éthiopien a regretté "des pertes en vies humaines" sans en préciser le nombre. Des activistes Oromo, ont pour l'heure, déjà appelé sur les réseaux sociaux à "cinq jours de colère" en réponse à ce drame.

À lire aussi
Les criquets pèlerins envahissent de nouveau l'Afrique de l'Est Afrique
Afrique de l'Est : une invasion de milliards de criquets provoque une crise alimentaire

Actuellement en proie à un mouvement de contestation anti-gouvernementale sans précédent, l'Ethiopie vie depuis 10 ans, une division de son pays entre deux ethnies : les Oromos, se situant au centre et à l'ouest du pays  et les Amharas, se trouvant au nord de l'Ethiopie. Ces deux ethnies représentent aujourd'hui 60% de la population éthiopienne.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ethiopie Manifestations
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants