1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : un homme innocenté après 37 ans de prison
2 min de lecture

États-Unis : un homme innocenté après 37 ans de prison

VU DANS LA PRESSE - Walter Forbes avait été condamné à la prison à vie en 1983 pour meurtre, après la mort d'un homme dans un incendie.

Une voiture de police américaine (illustration).
Une voiture de police américaine (illustration).
Crédit : MIKE STONE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Florine Boukhelifa

Walter Forbes, un Afro-Américain de 63 ans, a été libéré le 20 novembre dernier après avoir passé 37 ans en prison. La témoin clé de cette affaire s'est rétractée et a reconnu avoir menti, près de quarante ans après les faits. De nouvelles preuves permettant de l'innocenter avaient également été découvertes. "Même si cela a pris une éternité, je suis reconnaissant (...) qu'elle ait enfin dit la vérité", a commenté le principal concerné.

Tout commence en 1982 dans le Michigan lorsque Walter Forbes, alors étudiant, s'interpose au cours d'une bagarre dans un bar de la ville de Jackson. L'un des protagonistes, Dennis Hall, lui tire dessus à quatre reprises le lendemain. Quelques mois plus tard, ce dernier meurt dans l'incendie criminel de son logement, tandis que sa compagne parvient à s'échapper avec leur enfant, raconte CNN.

Annice Kennebrew, alors âgée de 19 ans, déclare à la police avoir vu trois hommes mettre le feu au bâtiment avec des bidons d'essence, dont Walter Forbes. Le jeune homme devient rapidement le suspect principal en raison de son passif avec la victime de l'incendie. Il est finalement condamné à la prison à vie en mai 1983 pour meurtre et incendie volontaire.

2 millions de dollars de dédommagement

Après plusieurs années en prison, Walter Forbes découvre un article de presse sur l'histoire de David Jones, un propriétaire s'étant spécialisé dans les arnaques à l'assurance en mettant le feu à ses logements. L'homme serait impliqué dans un incendie survenu à Jackson en 1982 et a été reconnu coupable dans une affaire du même genre en 1990. 

À lire aussi

Walter Forbes décide alors de contacter la Michigan Innocence Clinic, une association qui enquête sur des condamnations injustifiées dans lesquelles l'ADN n'a pas été utilisé. Celle-ci reprend le dossier en 2010 et découvre rapidement des incohérences dans les propos d'Annice Kennebrew. En février 2020, la témoin admet finalement devant la justice avoir fourni un faux témoignage à l'époque. Auprès de CNN, elle a expliqué avoir été menacée par deux hommes pour qu'elle fournisse les trois noms, dont celui de Walter Forbes.

Au cours de son enquête, l'association a également retrouvé deux personnes qui ont confirmé que David Jones était le propriétaire des lieux et que ce dernier était impliqué dans l'incendie dans lequel a péri Dennis Hall. Il aurait alors touché 50.000 dollars de l'assurance. Décédé depuis, l'homme ne sera donc jamais inquiété dans cette affaire.

Après un premier rejet de la demande d'annulation de la peine par le bureau du procureur du comté de Jackson, un juge a finalement considéré que toutes les preuves réunies étaient suffisantes pour libérer Walter Forbes. Pour ces 37 années passées en prison alors qu'il était innocent, l'homme devrait obtenir deux millions de dollars de dédommagement. En attendant de percevoir cette somme, il devrait rendre visite à sa mère âgée de 94 ans dans le Mississippi.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/