1 min de lecture États-Unis

États-Unis : un hacker chinois inculpé pour un piratage ayant visé 78 millions de personnes

Après avoir installé des logiciels malveillants, les pirates ont pu transférer en Chine les informations personnelles des clients avant de tenter de supprimer les archives de la société pour cacher leurs traces.

Une personne codant sur un ordinateur (illustration)
Une personne codant sur un ordinateur (illustration) Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Leia Hoarau
Leia Hoarau
et AFP

Un ressortissant chinois a été inculpé aux Etats-Unis pour sa participation à un piratage informatique ayant visé les données personnelles de plus de 78 millions de clients d'une société d'assurance-santé en 2015, a annoncé jeudi 9 mai le ministère américain de la Justice. 

Fujie Wang faisait partie d'un groupe de pirates "extrêmement sophistiqué" basé en Chine, qui s'est attaqué à partir de 2014 à quatre sociétés américaines, dont l'assureur-santé Anthem, et commis "l'un des pires vols de données de l'histoire", a dit le ministère dans un communiqué. 

Un autre membre présumé du groupe, présenté sous le pseudonyme de John Doe, a également été inculpé. Le groupe est accusé de s'être introduit dans les systèmes informatiques d'Anthem grâce à des méthodes d'hameçonnage "sur mesure".

Après avoir installé des logiciels malveillants, les pirates ont pu s'approprier les informations personnelles d'environ 78,8 millions de clients archivées par l'assureur (nom, date de naissance, numéro d'assurance-santé, fiche de salaire...). Ils auraient ensuite transféré ces données en Chine avant de tenter de supprimer les archives de la société pour cacher leurs traces.

À lire aussi
Donald Trump, le 18 août 2019 enquête
États-Unis : pourquoi Donald Trump a très peu de chance de quitter la Maison Blanche

Les deux pirates présumés sont notamment accusés de fraude en réunion et vol d'identité. Outre Anthem, basé dans l'Etat de l'Indiana, trois autres sociétés non identifiées mais spécialisées dans la technologie, la communication et l'industrie, ont été attaquées entre février 2014 et janvier 2015. Le ministère de la Justice n'a pas indiqué si le groupe avait des liens avec le gouvernement chinois, ni comment il a utilisé les données volées.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Piratage Chine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants