1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : un enfant de 9 ans harcelé en raison de son homosexualité se suicide
2 min de lecture

États-Unis : un enfant de 9 ans harcelé en raison de son homosexualité se suicide

Sa mère a partagé plusieurs messages sur les réseaux sociaux et raconte comment son fils a été victime d'un harcèlement scolaire qui l'a poussé à se ôter la vie, le 23 août dernier.

James Myles s'est suicidé à 9 ans après avoir fait son coming-out à l'école aux États-Unis
James Myles s'est suicidé à 9 ans après avoir fait son coming-out à l'école aux États-Unis
Crédit : Facebook / Liea Rochelle
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze

"J'ai perdu ma raison de respirer". Voilà ce qu'écrit Leia Pierce avec douleur, sur son Facebook sous le pseudonyme Leia Rochelle, le 24 août dernier. Cette mère pleure son fils de 9 ans, qui a décidé de mourir le jeudi 23.

Originaire de Denver, aux États-Unis, la famille de trois enfants souffre d'une perte terrible. Le dernier, Jamel, s'est suicidé après avoir été harcelé à l'école, raconte sa maman dans un média local

La raison de cet harcèlement selon elle ? L'homosexualité de son fils, qui avait décidé de faire son coming-out quelques jours plus tôt alors qu'il venait de rentrer dans une nouvelle classe à la Joe Shoemaker Elementary School.

Elle raconte qu'il avait d'abord décidé de se confier à elle sur son orientation sexuelle. Pendant l'été, il lui avoue : "Maman, je suis gay". "Il avait l'air apeuré (...) il était tout recroquevillé, alors je lui ai dit que je l'aimais toujours". Le jeune garçon a ensuite partagé son envie de le dire à son école, parce qu'il "était fier de qui il était", poursuit sa mère.

Mon fils a raconté que les enfants à l'école lui avaient dit de se suicider

À lire aussi

C'est seulement 4 jours après sa rentrée que Jamel a commis l'irréparable. "Mon fils a raconté à ma plus grande fille que les enfants à l'école lui avaient dit de se suicider (...) Il a fallu de seulement quatre jours. Je ne peux qu'imaginer ce qu'ils lui ont dit".

Depuis, cette mère meurtrie partage des photos et des vidéos plusieurs fois par jour en mémoire à son fils. 

Elle lance également des appels aux parents qui, comme elle, ne verraient pas le harcèlement dont pourrait être victime leur enfant et milite contre le harcèlement à l'école. "Ce qui me fait le plus de mal, c'est de savoir que d'autres enfants ressentent la même chose que lui (...) Je veux que le harcèlement cesse, aucun enfant ne devrait être harcelé par qui que ce soit".

En mars dernier, un jeune américain de 12 ans s'est déjà suicidé après avoir été harcelé à l'école, à la suite de son coming-out. Sa mère avait publié une photo de son cercueil pour faire réagir.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire