1 min de lecture Environnement

États-Unis : Trump assouplit les normes anti-pollution sur les voitures

Le président américain Donald Trump a assoupli les normes anti-pollution imposées aux constructeurs automobiles. La Californie proteste et promet de tout faire pour combattre la décision.

Un pot d'échappement de voiture (illustration)
Un pot d'échappement de voiture (illustration) Crédit : AFP / FRED TANNEAU
Thibaut Deleaz
Thibaut Deleaz
et AFP

Donald Trump est passé à l'acte et a suspendu jeudi 2 août les normes de pollution contraignantes pour les voitures particulières. De nouvelles règles, moins contraignantes, ont été proposées par l'agence fédérale américaine de protection de l'environnement (EPA) et l'agence de la sécurité routière (NHTSA). La Californie a qualifié la décision de "stupide".

Les anciennes normes, datant de l'ère Obama, imposaient aux constructeurs automobiles de construire davantage de véhicules moins polluants et plus économes en carburant. Elles prévoyaient des augmentations graduelles de l'autonomie des véhicules, sur l'ensemble de la gamme de chaque constructeur.

Ainsi, pour chaque voiture très gourmande en carburant, un constructeur devait proposer un modèle plus économe pour équilibrer la balance. Les anciennes normes fixaient un objectif moyen par constructeur de 54,5 miles par gallon d'essence d'ici 2025, les nouvelles proposent un objectif de 37 miles par gallon après 2021. Donald Trump, qui a retiré les États-Unis de l'accord de Paris sur le climat, continue de démanteler la majeure partie du "plan climat" établi par Barack Obama.

Le Président estime notamment que ces mesures avaient fait augmenter le coût moyen des voitures d'environ 2.000 dollars.

La Californie en colère

À lire aussi
Un avion (illustration) environnement
Transport aérien : faut-il taxer ceux qui voyagent le plus ?

La Californie est monté au front après cette décision, qui lui interdit désormais de fixer des règles encore plus drastiques que le reste du pays, ce qu'elle faisait jusqu'à présent avec d'autres États. "La Californie va combattre cette (décision) stupide avec tous les moyens à sa disposition", a réagi sur Twitter Jerry Brown, le gouverneur de l'État.

Nancy Pelosi, la chef démocrate à la Chambre des représentants et élue de Californie, a fustigé une "attaque injuste et illégale" de l'administration Trump, qui "va asphyxier nos communautés avec un nuage de pollution".

"Ce sont des propositions et non des règles définitives", a réagi Sarah Sanders, la porte-parole de la Maison Blanche. "Nous prendrons la décision finale en fin d'année".  Les nouvelles règles doivent entrer en vigueur l'hiver prochain, et risquent de conduire à une longue bataille juridique et politique entre la Californie et l'État fédéral.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement États-Unis Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants