1 min de lecture Amérique du Nord

États-Unis : les salariés ont bien moins de congés payés que leurs homologues français

Ce lundi 3 septembre, c'est le Labor Day aux États-Unis (l'équivalent de notre Fête du travail). L'occasion de plonger dans le monde du travail américain et comparer avec la situation en France.

Un air d'amérique - Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
États-Unis : les salariés ont bien moins de congés payés que leurs homologues français Crédit Image : AFP / JEWEL SAMAD | Crédit Média : Philippe Corbé | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
et Loïc Farge

Le Labor Day, c'est un jour important aux Étas-Unis, et pas seulement parce qu'il marque symboliquement pour les Américains la fin de l'été. C'est surtout un jour férié, donc un week-end de trois jours. Beaucoup d'Américains partent à cette occasion, surtout ceux qui n'ont pas pu prendre de vacances l'été.

Dans la loi, rien n'oblige les entreprises à proposer des congés payés.`Dans les faits, beaucoup en accordent à leurs salariés, mais assez peu. C'est souvent dix jours de congés payés par an.

Certes, en fonction de l'ancienneté, vous pouvez grappiller au fil du temps un peu plus de congés payés : généralement quatorze jours après cinq ans ; dix-sept jours après dix ans dans l'entreprise ; et jusqu'à vingt jours après vingt ans.

C'est ce dont bénéficient trois-quarts des employés américains, mais ce n'est pas obligatoire. Les États-Unis sont le seul grand pays industrialisé à ne pas garantir par la loi des congés payés. Vingt jours après vingt ans dans l'entreprise, cela fait quatre semaines. Donc cela fait toujours moins que les salariés français.

À lire aussi
Amy Cooper a dû s'excuser après avoir appeler la police en prétandant être menacé par un homme afro-américain États-Unis
"Un Afro-Américain me menace" : à New York, un homme filme une scène raciste

Au passage, on peut aussi signaler que les États-Unis sont le seul grand pays occidental à ne pas obliger les entreprises à payer des congés maternité. Certaines le font, mais c'est de leur propre initiative. Elles ont seulement l'obligation de laisser les femmes être absentes, sans être payées, après avoir accouché. C'est d'ailleurs l'un des combats d'Ivanka Trump, la fille du président américain. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Amérique du Nord États-Unis Emploi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants