1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : le mystère des ambassadeurs malades à Cuba élucidé ?
2 min de lecture

États-Unis : le mystère des ambassadeurs malades à Cuba élucidé ?

Du nouveau dans une affaire d’espionnage qui rappelle la guerre froide. Deux ans après l'affaire de l'attaque acoustique contre des diplomates américains à Cuba, deux biologistes avancent une hypothèse.

Des soldats américains devant l'ambassade à La Havane le 02/02/2018
Des soldats américains devant l'ambassade à La Havane le 02/02/2018
Crédit : ADALBERTO ROQUE / AFP
États-Unis : le mystère des ambassadeurs malades à Cuba élucidé ?
03:26
Philippe Corbé & Éléonore Merlin

C’est un mystère qui plane depuis deux ans à l’ambassade des États-Unis à Cuba. Entre fin 2016 et août 2017, quelque 24 Américains, des diplomates en poste à La Havane et leurs conjoints, se sont plaints de maux de tête, de nausées, de vertiges, de problèmes d’auditions.

Les médecins n’arrivent pas à déterminer l’origine de ce mal mystérieux qui les frappe, dans un contexte diplomatique tendu. Barack Obama a tendu la main au régime cubain à la fin de son mandat, il a décidé de rouvrir l’ambassade, c’est un moment historique après des décennies de tensions. La Havane n’est qu’à 160 kilomètres de Key West, en Floride. Mais Donald Trump a dénoncé ce rapprochement. Même s’il n’a pas totalement rompu les liens diplomatiques car il a besoin des votes des Cubains anti-castristes de Miami et doit absolument gagner la Floride pour être élu.

Des officiels américains, notamment ceux qui s’étaient opposés au rapprochement avec La Havane, croient à la thèse d'une attaque et pointent du doigt le régime militaire. D’ailleurs, des diplomates cubains ont été expulsés des États-Unis comme mesure de rétorsion. L’administration Trump a envoyé à La Havane des experts mais ils n’ont rien trouvé de probant.

Donc depuis un an et demi, on en est toujours aux spéculations : si vraiment c’est une attaque des Cubains, comment ont-ils procédé ? Avec quelle technologie sophistiquée ? Ont-ils reçu l’aide de Moscou ? Ou de Pékin, tout cela ce ne sont que des hypothèses car ces vertiges, ces problèmes d’audition dont se plaignent ces Américains restent incompréhensibles.

À lire aussi

Les États-Unis croyaient dur comme fer à une attaque sonore puisque ces Américains à Cuba ont tous remarqué un bruit assez particulier et perturbant, qu’ils n’arrivaient pas à distinguer. Ils parlaient de "métal broyé" et de "cris perçants". Ils l’ont même enregistré et confié à l’agence Associated Press. Et donc, l’une des hypothèses coté américain, c’est que ces sons, ou ces ultrasons, avec des fréquences assez inhabituelles, pouvaient causer des dégâts au cerveau. Et donc que les Cubains disposaient d’une arme sonique pour attaquer les Américains.

Mais depuis, deux chercheurs, dont l’un de l’université de Berkeley, viennent de résoudre le mystère de ce son. Ils l’ont décortiqué, les pulsations, les fréquences, les oscillations, et ils ont trouvé. C’est tout simplement, tout bêtement un chant de criquets, des cousins des grillons, des cigales des Caraïbes. Un criquet assez rare qu’on trouve à Cuba et dans le sud de la Floride. Plus précisément des mâles qui émettent des sons particuliers lorsqu’ils font la cour aux femelles.

Attention, les chercheurs ne disent pas que les diplomates ont rêvé, ou inventé leurs symptômes. Ils concluent simplement que ce n’est pas une attaque acoustique.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/