1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Chine : une "attaque acoustique" contre un diplomate américain, comme à Cuba ?
2 min de lecture

Chine : une "attaque acoustique" contre un diplomate américain, comme à Cuba ?

Un fonctionnaire américain en Chine a été victime d'un traumatisme cérébral après avoir ressenti des bruits "anormaux". Washington note la similarité frappante avec les mystérieuses "attaques acoustiques" subies par ses diplomates à Cuba.

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo, le 2 mai 2018 à Washington
Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo, le 2 mai 2018 à Washington
Crédit : AFP / MANDEL NGAN
Chine : une "attaque acoustique" contre un diplomate américain, comme à Cuba ?
03:24
Philippe Corbé & Loïc Farge

C'est un mystère qui rappelle la Guerre froide. L'affaire se passe au sud de la Chine, à Guangzhou. Un Américain en poste au consulat présente des signes de lésion cérébrale. Il dit avoir entendu des "sons étranges", dérangeants. Il parle aussi d’une sensation de pression, pendant plusieurs mois.

C'est encore vague, mais suffisamment sérieux pour que le département d'État américain, en charge des affaires étrangères, diffuse un message d'avertissement aux citoyens américains en Chine. Il faut absolument qu'ils consultent un médecin s'ils présentent les mêmes symptômes.

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a annoncé mercredi 23 mai que des équipes médicales sont parties pour la Chine pour essayer d'en savoir plus. Car les premiers examens laissent penser que cet Américain souffre bien de lésions cérébrales légères, qui provoquent des maux de tête, la nausée, des vertiges et une sensation de malaise. 

Maux de tête, vertiges, problèmes d'audition

Si cela remonte jusqu'au ministre, c'est parce que cela rappelle exactement les symptômes et les témoignages d'autres Américains, en poste à l'ambassade de La Havane, à Cuba. On en avait parlé à la fin de l'été dernier.

À lire aussi

À partir du début de l'année 2016, vingt-quatre personnes (des diplomates et leurs conjoints) s'étaient plaints, eux aussi, de maux de tête, de vertige et de problèmes d'audition. Eux aussi avaient raconté entendre des bruits étranges.

Avaient-ils été pris pour cible par les Cubains ? On ne sait pas exactement. Est-ce que le régime cubain, qui venait de se rapprocher de l'Amérique - alors présidée par Barack Obama -, avait intérêt à prendre pour cible des diplomates ? Et comment ? Certains parlent des ultrasons, mais les experts américains n'ont rien trouvé de concluant.

Est-ce qu'il n'y a pas aussi un effet psychologique, à force de vivre dans un régime dont on se méfie, à force d'avoir trop lu des romans d'espionnage ?

"Jeu de poker" entre Washington et Pékin

Mais des officiels Américains - notamment ceux qui s'étaient opposés au rapprochement avec La Havane - croient à la thèse de l'attaque et pointe du doigt le régime militaire. D'ailleurs dix-sept diplomates cubains ont été expulsés des États-Unis comme mesure de rétorsion. Et d'ailleurs cette histoire n'a pas été du tout été balayée sous le tapis par l'administration Trump, qui remet en cause le rapprochement avec Cuba.

Pour la Chine, c'est plus compliqué. En ce moment les relations Pékin-Washington, entre les deux superpuissances du XXIe siècle, sont un jeu d'échecs. Ou plutôt de "poker", comme le disait mardi 22 mai le président Trump : entre le bras de fer commercial engagé par les États-Unis (mais dont la Chine sort plutôt vainqueur pour l'instant) et la Corée du Nord (Trump accuse le président chinois de faire capoter le sommet avec Kim).

Pour l'instant Washington n'accuse pas Pékin qui, d'ailleurs, propose d'aider les équipes américaines à résoudre cette énigme tout de même très mystérieuse.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/