2 min de lecture États-Unis

États-Unis : le meurtrier présumé de Facebook s'est suicidé

Il était activement recherché par la police de Cleveland, après le meurtre d'un vieil homme diffusé en direct sur le réseau social.

Des policiers américains à San Bernardino, en Californie (Illustration).
Des policiers américains à San Bernardino, en Californie (Illustration).
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

La traque aura duré 48 heures. Depuis dimanche, la police américaine recherchait activement le meurtrier présumé d'un vieil homme à Cleveland (Ohio), qui avait diffusé son assassinat sur Facebook et promis de tuer d'autres personnes. Repéré dans l'état voisin de Pennsylvanie, le suspect, Steve Stephens s'est suicidé "par balle, après une brève poursuite", a affirmé sur Twitter la police de l'État de Pennsylvanie. 

L'homme de 37 ans était suspecté d'avoir tué dimanche 16 avril, un vieil homme, Robert Godwin Sr, âgé de 74 ans, qu'il ne connaissait pas. Steve Stephens avait enregistré une vidéo de son meurtre et l'avait diffusée dans la foulée sur Facebook. Il avait aussi déclaré dans une autre vidéo avoir tué 13 personnes et préparer un quatorzième meurtre. La police n'a cependant recensé qu'un seul assassinat commis par cet homme jusqu'à présent. Sur la vidéo du meurtre, Steve Stephens sort de son véhicule et demande au vieil homme de répéter le nom d'une personne. Celui-ci s'exécute avant d'amorcer un mouvement de recul pendant que son meurtrier déclare : "elle est la raison pour laquelle cela va vous arriver". 

50.000 dollars de récompense à qui aiderait à son arrestation

Le chef de la police de Cleveland avait lancé un nouvel appel à "l'aide du public" ce mardi 18 avril, car "quand les gens sont en fuite comme ça, ils ont besoin d'aide à un moment". Les autorités n'excluaient déjà pas l'hypothèse d'un suicide. "Soit il est mort quelque part soit quelqu'un le cache quelque part dans une maison", avait suggéré à cette conférence de presse Peter Elliot, représentant des forces de police Marshals, chargées notamment de traquer les fugitifs. 50.000 dollars de récompense étaient promis à quiconque conduirait à l'arrestation de Steve Stephens, placé sur la liste des personnes les plus recherchées aux États-Unis. 

À lire aussi
La canicule (illustration) États-Unis
États-Unis : la canicule a déjà fait trois morts

L'un des fils de la victime avait pris la parole sur CNN, affirmant qu'il lui pardonnait. "Je ne veux pas que cet homme meurt, je veux qu'il soit présenté à la justice", avait déclaré Robby Miller. "La chose que je veux dire, c'est que je (lui) pardonne", avait-il conclu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Faits divers Cleveland
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788190952
États-Unis : le meurtrier présumé de Facebook s'est suicidé
États-Unis : le meurtrier présumé de Facebook s'est suicidé
Il était activement recherché par la police de Cleveland, après le meurtre d'un vieil homme diffusé en direct sur le réseau social.
https://www.rtl.fr/actu/international/etats-unis-le-meurtrier-presume-de-facebook-s-est-suicide-7788190952
2017-04-18 19:33:52
https://cdn-media.rtl.fr/cache/0x0k29o-m9I7586qx0kq5g/330v220-2/online/image/2017/0410/7788062841_000-was8989476.jpg