2 min de lecture Amérique du Nord

États-Unis : le droit à l'avortement pourrait fortement être remis en cause

Anthony Kennedy, l'un des neuf juges de la Cour suprême des États-Unis, a annoncé son départ à la retraite, ouvrant la possibilité pour le président Trump d'ancrer dans le conservatisme cette institution clé. L'IVG est fragilisée.

Philippe Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé
>
États-Unis : le droit à l'avortement pourrait fortement être remis en cause Crédit Image : AFP / ZACH GIBSON | Crédit Média : Philippe Corbé | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
et Loïc Farge

La Cour suprême est une institution extrêmement puissante aux États-Unis. Neuf juges, nommés à vie, dont les décisions s'imposent à tous, y compris au président, au Congrès et aux États. Le juge démissionnaire s'appelle Anthony Kennedy. Il avait été nommé par Reagan, il siégeait depuis plus de trente ans. À 81 ans, il souhaite se reposer.

Mais ce n'était pas seulement un juge parmi les neuf. C'était le juge qui faisait souvent la bascule. Car la Cour est divisée : cinq conservateurs (de droite) et quatre libéraux (de gauche). Kennedy était sur le papier un conservateur. Mais sur un certain nombre de décisions clés, sur des questions de société, il votait avec les libéraux, et faisait basculer la majorité.

Par exemple, c'est lui, sur les questions de droits des homosexuels, qui a changé totalement la législation aux Éats-Unis. C'est son vote, il y a trois ans, qui a accordé le droit des tous les homosexuels à se marier.

À lire aussi
Le logo de Google sur un smartphone Connecté
Comment Google prépare activement son avenir au-delà de la publicité

Le droit à l'avortement n'a jamais été voté par le Congrès. Il n’y a pas l'équivalent de la loi Veil, ici. Il a été accordé après une décision de la Cour suprême, en 1973. Depuis, la plupart des Républicains rêvent de le remettre en cause. De nombreux États conservateurs, comme le Texas, essayent de compliquer les conditions d'accès à l'avortement. Mais ils n'ont jamais pu l'interdire, faute de majorité à la Cour suprême, car le juge Kennedy l'a toujours refusé.

"L'âge d'or du conservatisme"

Aujourd'hui, Donald Trump a les mains libres. Il va pouvoir nommer un juge anti-avortement, comme il l'a promis. Si ce juge est confirmé par le Sénat, où les Républicains ont la majorité, d'un siège, cela veut dire qu'il y aura une majorité de juges contre l'IVG à la Cour suprême, et qu'un certain nombre d'États conservateurs (peut-être une vingtaine) saisiront la Cour et obtiendront probablement l'interdiction de l'avortement chez eux.

C'est donc une décision essentielle pour Donald Trump, sans doute la plus importante depuis son arrivée à la Maison Blanche, depuis la nomination d'un premier juge à la Cour suprême, quelques jours après son investiture (déjà un juge anti-avortement).

Le juge qu’il va choisir sera probablement jeune. Il va pouvoir siéger 30 ou 40 ans. Et ses décisions auront un effet pour plus longtemps encore. C'est "l'âge d'or du conservatisme", se félicite Fox News. "Un séisme", selon le New York Times. "On est foutus", titre en "une' le Daily News.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Amérique du Nord États-Unis Avortement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793901133
États-Unis : le droit à l'avortement pourrait fortement être remis en cause
États-Unis : le droit à l'avortement pourrait fortement être remis en cause
Anthony Kennedy, l'un des neuf juges de la Cour suprême des États-Unis, a annoncé son départ à la retraite, ouvrant la possibilité pour le président Trump d'ancrer dans le conservatisme cette institution clé. L'IVG est fragilisée.
https://www.rtl.fr/actu/international/etats-unis-le-droit-a-l-avortement-pourrait-fortement-etre-remis-en-cause-7793901133
2018-06-28 06:33:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/4AKgiBePNvdMbngCefnuqQ/330v220-2/online/image/2018/0628/7793901194_des-opposants-a-l-avortement-devant-la-cour-supreme-des-etats-unis-le-25-juin-2018.jpg