3 min de lecture Diplomatie

États-Unis : le Congrès reconnaît le génocide arménien, la Turquie réagit

Le Congrès américain a reconnu le génocide arménien. Une décision qui risque d'accroître les tensions avec la Turquie.

Le Capitole, qui abrite le Congrès américain à Washington DC, le 11 mars 2014
Le Capitole, qui abrite le Congrès américain à Washington DC, le 11 mars 2014 Crédit : MARK WILSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Chloé
Chloé Richard-Le Bris et AFP

Après la Chambre des représentants à une écrasante majorité fin octobre, le Sénat a adopté à l'unanimité une résolution pour "commémorer le génocide arménien en le reconnaissant officiellement", jeudi 12 décembre. Un vote symbolique qui renforce la colère de la Turquie, à un moment crucial pour l’avenir des relations entre Washington et Ankara.

Dans un texte promu par des sénateurs des deux bords politiques mais qui avait été bloqué à plusieurs reprises par des alliés républicains de Donald Trump, le Congrès appelle à "rejeter les tentatives (...) d'associer le gouvernement américain à la négation du génocide arménien".

Bien que ces résolutions ne soient pas contraignantes, des parlementaires exhortent Donald Trump à leur emboîter le pas. Au début de son mandat, le Président des États-Unis avait qualifié le massacre des Arméniens en 1915 d'"une des pires atrocités de masse du XXe siècle", sans employer le terme de "génocide".

Comme en octobre, le Premier ministre arménien Nikol Pachinian a salué "une victoire pour la justice et la vérité". "Au nom des Arméniens, j'exprime ma gratitude au Congrès américain", a-t-il tweeté. Et comme en octobre, la Turquie a dénoncé sans tarder un vote qui "met en péril l'avenir des relations" turco-américaines.

À lire aussi
Fariba Adelkhah, en 2012. diplomatie
Iran : la peine de la chercheuse franco-iranienne à 5 ans de prison confirmée

Ankara refuse l'utilisation du terme "génocide", évoquant des massacres réciproques sur fond de guerre civile et de famine ayant fait des centaines de milliers de morts dans les deux camps. Une décision qui risque de tendre encore un peu plus les relations entre les États-Unis et la Turquie.

Le directeur de la communication du gouvernement s’est empressé de réagir sur Twitter, suite à l’annonce : "Le comportement de certains membres du Congrès américain nuit aux relations turco-américaines. Le projet de loi sur les sanctions adopté hier en commission sénatoriale des relations étrangères et la résolution arménienne adoptée aujourd'hui au Sénat mettent en danger l'avenir de nos relations bilatérales."

Le génocide arménien est reconnu par une trentaine de pays et la communauté des historiens. Selon les estimations, entre 1,2 million et 1,5 million d'Arméniens ont été tués pendant la Première Guerre mondiale par les troupes de l'Empire ottoman, alors allié à l’Allemagne et à l'Autriche-Hongrie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Diplomatie Génocide États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants