2 min de lecture Amérique du Nord

États-Unis : la fausse une du "Boston Globe" appelle le Parti républicain à stopper Donald Trump

Le quotidien de Boston a pris le milliardaire aux mots et tente d'imaginer ce que serait les États-Unis s'il accédait à la Maison Blanche.

Le "Boston Globe" publie une fausse Une, pour inciter le Parti républicain à stopper Donald Trump
Le "Boston Globe" publie une fausse Une, pour inciter le Parti républicain à stopper Donald Trump Crédit : KAREN BLEIER / AFP
Ana Boyrie

Un épisode des Simpson en 2000 dévoilait une nation américaine brisée par la crise économique, à la suite d'une présidence Trump. Un certain nombre de personnes tentent d'imaginer un futur dans lequel le milliardaire réside à la Maison Blanche, afin d'interpeller les électeurs. Le quotidien de la Nouvelle-Angleterre, le Boston Globe s'est pris au jeu, publiant une fausse une qui dresse un portrait des États-Unis, présidé par Donald Trump. Un avenir peu joyeux qui attend la population américaine. "Les expulsions vont commencer", titre le journal daté du 9 avril 2017. Des expulsions qui vont "donner le tournis"

Les titres effrayants se multiplient : "Des soldats américains refusent de tuer les familles de membres de l'État islamique", "Une nouvelle loi sur la diffamation veut s'attaquer aux "pourritures" dans les médias", ou encore "Les marchés s'effondrent alors qu'une guerre commerciale est imminente". Le journal ira même jusqu'à insérer une brève, informant que Donald Trump figure parmi les nommés pour le prix Nobel de la paix 2017. Le milliardaire serait récompensé pour avoir "réconcilié les chiites et les sunnites après 1.385 ans de schisme". 

Le journal dénonce la "vision perturbante" de Donald Trump

Chaque article parodique fait référence à de réels propos tenus par le milliardaire lors d'interviews ou de discours dans le cadre des primaires à l'investiture républicaine. Donald Trump a en effet annoncé qu'il comptait expulser les immigrés venus illégalement dans le pays et de construire un mur à la frontière entre le Mexique et les États-Unis. Le journal de Boston persiste à travers un édito, intitulé "Le GOP (parti républicain) doit stopper Trump", dans lequel les journalistes s'inquiètent notamment de la "vision de Donald Trump pour le futur de notre nation", qu'il juge "très perturbante et profondément contraire aux valeurs de l'Amérique".

Néanmoins, les résultats de la primaire du Wisconsin qui tempèrent l'avancée du magnat de l'immobilier, rassurent le Boston Globe. Il est visiblement de moins en moins probable que Donald Trump obtienne l'investiture républicaine, munis des 1.237 délégués nécessaires. S'il échoue à obtenir ce "magic number", il reviendra à la Convention de Cleveland de choisir un candidat. Le journal pencherait vers un "homme décent et respectable, comme Mitt Romney ou Paul Ryan". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Amérique du Nord États-Unis Donald Trump
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants