1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Etats-Unis : Bradley Manning porte plainte contre le Pentagone pour devenir femme
1 min de lecture

Etats-Unis : Bradley Manning porte plainte contre le Pentagone pour devenir femme

Plus d'un an après avoir annoncé son intention de devenir une femme nommée Chelsea, Bradley Manning porte plainte contre le Pentagone, qui l'empècherait d'accéder au traitement hormonal nécessaire.

Manning, après sa condamnation en juillet 2013, à Fort Meade, dans le Maryland (archives).
Manning, après sa condamnation en juillet 2013, à Fort Meade, dans le Maryland (archives).
Crédit : SAUL LOEB / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Il y a un an, Bradley Manning était condamné à 35 ans de prison pour la plus grande fuite de documents de l'histoire des Etats-Unis, aujourd'hui appelée Chelsea Manning, elle a porté plainte contre le Pentagone qui la prive de traitement hormonal en prison pour devenir une femme.

Selon une plainte de 18 pages déposée mardi 23 septembre devant un tribunal fédéral, Chelsea Elizabeth Manning souligne "être privée du traitement médical nécessaire pour son changement de sexe". Elle purge actuellement sa peine à la prison militaire de Fort Leavenworth, dans le Kansas, et réclame depuis le lendemain de sa condamnation, en août 2013, de bénéficier d'un traitement hormonal car elle se sent femme.

Soutenue notamment par la puissante Union américaine de défense des libertés (ACLU), elle porte plainte contre le ministre de la Défense, les commandants des prisons de l'armée et de celle de Fort Leavenworth, ainsi que le Pentagone, pour violation de ses droits constitutionnels en vertu du 8ème Amendement qui interdit les châtiments cruels et inhumains.

Elle encourt "de graves souffrances psychologiques"

Malgré son insistance, "le gouvernement persiste à refuser à Mademoiselle Manning l'accès au traitement médical nécessaire à ses troubles d'identité sexuelle, sans lequel elle continuera d'encourir de graves souffrances psychologiques", a déclaré son avocat.

En mai dernier, le Pentagone disait étudier des pistes pour la transférer vers une prison civile où elle pourrait bénéficier d'un traitement hormonal. Mais en l'absence de traitement à Fort Leavenworth, elle a fini par mettre sa menace à exécution et porter plainte.

Ancien analyste du renseignement en Irak, Manning avait été reconnu coupable d'avoir transmis plus de 700.000 documents confidentiels au site WikiLeaks.

Présentation de Bradley Manning, condamné par la justice militaire américaine à 35 ans de prison.
Présentation de Bradley Manning, condamné par la justice militaire américaine à 35 ans de prison.
Crédit : SR VL/DMK/MM / AFP
La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/