2 min de lecture Racisme

États-Unis : après Charlottesville, hausse des dons aux associations antiracistes

Ces multiples donations devraient permettre aux associations concernées de continuer leur combat et mener diverses opérations.

Des manifestants protestent contre le rassemblement des suprémacistes blancs à Charlottesville, le 19 août 2017 à Boston
Des manifestants protestent contre le rassemblement des suprémacistes blancs à Charlottesville, le 19 août 2017 à Boston
Amélie James
Amélie James
et AFP

S'engager dans la lutte contre le racisme. Tel semble être le credo de nombreux Américains après les événements tragiques de Charlottesville, en Virginie. Depuis cette manifestation du 19 août 2017 qui avait coûté la vie à une jeune Américaine, les dons aux associations antiracistes affluent.

Parmi elles, l'ADL (Anti-Defamation League). Celle que l'on peut décrire comme étant l'une des plus vieilles organisations de lutte contre le racisme et l'antisémitisme observe une augmentation de ses donateurs depuis une dizaine de jours. Le nombre de transactions en ligne aurait été multiplié par 6 par rapport à celui observé début 2017.

C'est du moins ce qu'a affirmé Betsaida Alcantara, porte-parole d'ADL, dans une interview donnée à a chaîne de télévision américaine CNBC. "Nous sommes fiers que la grande majorité des donations en ligne vient de personnes qui donnent pour la première fois", a t-elle souligné.

Des dons plus importants

En plus de grossir ses rangs de donateurs, l'ADL constate une hausse des montants versés à l'association. Le montant des dons aurait été multiplié par 1.000%. Une hausse considérable qui s'explique notamment par le fait que de grandes sociétés aient exprimé leur solidarité en adressant plusieurs milliers de dollars à l'association.

À lire aussi
La marche contre l'islamophobie a rassemblé plus de 13.000 personnes à Paris le dimanche 10 novembre 2019. islamophobie
Marche contre l'islamophobie : une étoile jaune provoque l'indignation

James Murdoch, patron de la maison-mère de la chaîne conservatrice Fox News avait attribué 1 million de dollars à l'ADL. Dans une lettre ouverte que s'était procurée le New York Times, le fils du magnat des médias Rupert Murdoch avait encouragé les citoyens à aider, à leur tour les associations qui luttent contre le racisme. "Beaucoup d'entre vous soutiennent l'ADL, c'est le bon moment pour donner plus", avait-il noté. Par la suite, des dons de géants tels que Apple, Uber ou MGM Resorts étaient venus renflouer les caisses de l'ADL.

Il n'y a pas d'Amérique blanche.

Arnold Schwarzenegger, ex-gouverneur de Californie
Partager la citation

Comme l'Anti Defemation League, le Simon Wiesanthal Center, une autre organisation de lutte contre le racisme et l'antisémitisme, a observé une augmentation de ses dons. Arnold Schwarzenegger, ex-gouverneur de Californie avait cédé 100.000 dollars à l'association. Il avait informé de ce geste dans un message publié sur les réseaux sociaux et dans lequel il livrait sa pensée. "Il n'y a pas d'Amérique blanche, il y a seulement les États-Unis d'Amérique. Nous ne sommes pas nés avec ces visions haineuses, nous pouvons changer, grandir et évoluer. Et je vous suggère de commencer maintenant", avait soufflé l'acteur américain.

Ces multiples donations devraient permettre aux associations concernées de continuer leur combat et mener diverses opérations. L'ADL a annoncé un plan d'action pour lutter contre les formes de racisme et de haine. Celui-ci réunit les responsables de l'association ainsi que la Conférence des maires des États-Unis, une organisation officielle non partisane. "Charlottesville a montré que nous avons beaucoup plus choses à faire dans nos communautés et nous ne pouvons attendre une minute de plus pour intensifier nos efforts", confie Jonathan Greenblatt, directeur de l'association dans un communiqué. 

La lutte continue

Aux États-Unis, les rassemblements se poursuivent. Dans un climat particulièrement tendu, des manifestants dénoncent le racisme et l'extrême droite. Outre-Atlantique, la lutte contre le racisme n'est pas nouvelle. Les récentes tensions raciales l'ont simplement remise au cœur de l'actualité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Racisme États-Unis Don
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants