2 min de lecture Libye

Esclavage en Libye : Macron annonce des "opérations d'évacuation d'urgence"

Le Président, en accord avec l'ONU, l'UE et l'Union africaine, a annoncé "une action d'extrême urgence pour évacuer de Libye ceux qui veulent l'être".

Des migrants sont vendus comme esclaves en Libye pendant leur fuite
Des migrants sont vendus comme esclaves en Libye pendant leur fuite Crédit : Capture d'écran CNN
lucie valais
Lucie Valais
et AFP

La communauté internationale se mobilise. Le 5e sommet Europe-Afrique, mercredi 29 novembre, réunissait, à Abidjan, nombre de dirigeants de l'Union européenne et de l'Union africaine. Ainsi, les leaders de neuf pays se sont mis d'accord pour mettre en place des "opérations d'évacuation d'urgence dans les prochains jours ou semaines" des migrants victimes des trafiquants en Libye, a annoncé le président français Emmanuel Macron mercredi.

Une "réunion d'urgenceinitiée par la France et à laquelle participaient "l'UE, l'UA, l'ONU, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne, le Tchad, le Niger, la Libye, le Maroc et le Congo", a détaillé le président de la République devant la presse, en marge du sommet Europe-Afrique d'Abidjan. Autant de pays ayant "décidé une action d'urgence pour évacuer de Libye ceux qui veulent l'être", a-t-il ajouté.

Particulièrement sollicitée pour mettre fin à ces exactions, "la Libye a réaffirmé son accord pour identifier les camps où des scènes de barbarie ont été identifiées (...), a expliqué Emmanuel Macron. Le président Sarraj a donné son accord pour qu'un accès puisse être assuré". Une mobilisation urgente, vu la gravité de la situation. "Ce travail sera conduit dans les prochains jours, en lien avec les pays d'origine", a détaillé le chef de l'État.

À lire aussi
Un des navires ayant secourus des migrants au large de la Libye jeudi 21 juin Migrants
Près de 700 migrants secourus au large de la Libye en deux jours

"Dénoncer la traite des humains en Libye"

Les mêmes pays ont décidé de mettre en place "une coopération étroite avec une task force opérationnelle, associant leurs services de police et d'intelligence, avec un lien étroit avec toutes les puissances non représentées, pour démanteler les réseaux et leur financement et interpeller les trafiquants", a-t-il annoncé. 

L' Union européenne, l'Union africaine et L'ONU se sont par ailleurs engagées à geler les avoirs des trafiquants identifiés. Quand à l'UA, elle va mettre en place, selon Emmanuel Macron, une commission d'enquête. 

Enfin, les pays réunis ont décidé de "mettre en place une communication volontariste destinée aux Africains pour dénoncer la traite des humains en Libye et décourager ceux qui cèdent aux sirènes des passeurs qui promettent monts et merveilles". Le président français a aussi souhaité une stabilisation politique en Libye, seule solution durable selon lui contre ces exactions. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Libye Emmanuel Macron Union africaine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791204645
Esclavage en Libye : Macron annonce des "opérations d'évacuation d'urgence"
Esclavage en Libye : Macron annonce des "opérations d'évacuation d'urgence"
Le Président, en accord avec l'ONU, l'UE et l'Union africaine, a annoncé "une action d'extrême urgence pour évacuer de Libye ceux qui veulent l'être".
https://www.rtl.fr/actu/international/esclavage-en-libye-macron-souhaite-des-operations-d-evacuation-d-urgence-7791204645
2017-11-30 00:12:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/RnYaYHueruRxP7kroi5otQ/330v220-2/online/image/2017/1116/7790993583_des-migrants-sont-vendus-comme-esclaves-en-libye-pendant-leur-fuite.JPG