1 min de lecture Polémique

Éric Zemmour évoque la "fracture croissante" au sein du catholicisme européen

BILLET - Le très conservateur État régional allemand de Bavière est au cœur d'une polémique après sa décision d'imposer des crucifix dans les halls d'entrée de ses bâtiments publics en signe de "reconnaissance de son identité".

Micro RTL générique On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL iTunes RSS
>
Éric Zemmour évoque la "fracture croissante" au sein du catholicisme européen Crédit Image : Julien Knaub / SIPA / RTL | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Eric Zemmour
Éric Zemmour et Loïc Farge

On vit une époque formidable. Il y a un siècle lorsque les radicaux français, grands bouffeurs de curés, enlevaient, au nom de la laïcité, les crucifix des écoles et des mairies, l'Église protestait avec véhémence.

Aujourd'hui, quand le ministre-président de la Bavière annonce qu'il va mettre les mêmes crucifix dans tous les lieux publics, c'est l'archevêque de Munich lui-même qui dénonce cette décision.

Si l'Église ne défend pas le symbole de la religion chrétienne, qui le fera ? Est-ce que les pays musulmans enlèvent le croissant de leurs drapeaux ? Est-ce qu'Israël enlève l'étoile de David du sien ?

Le paradoxe est que les crucifix dans les lieux publics choquent beaucoup plus les laïques que les musulmans. La plupart d'entre eux considèrent que l'Europe est une terre chrétienne, comme les pays arabes sont une terre musulmane.

À lire aussi
Emmanuel Macron à Lyon le 10 octobre 2019 société
Port du voile et laïcité : un débat "qui tourne en rond depuis 30 ans", selon Olivier Bost

Une partie croissante des catholiques européens n'a aucune envie d'être sacrifiée sur l'autel de l'amour universel. Leur religion est "une foi", disent-ils, mais aussi "une culture et une identité".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Allemagne Religions
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants