3 min de lecture Rome

En pleine saison touristique, Rome se débat contre le chaos

EN IMAGES - Déchets qui s'accumulent dans le centre historique, transports en commun aléatoires et aéroport perturbé, les problèmes se multiplient dans la capitale italienne.

Devant le Panthéon, à Rome, les poubelles débordent. Crédits : ANDREAS SOLARO / AFP | Date : 30/07/2015
7 >
Devant le Panthéon, à Rome, les poubelles débordent. Crédits : ANDREAS SOLARO / AFP | Date : 30/07/2015
Des ordures déposées devant le Temple d'Hadrien, sur la Piazza Di Pietra, dans le centre de Rome Crédits : ANDREAS SOLARO / AFP | Date : 30/07/2015
La Fontaine de Trevi, l'un des monuments les plus célèbres de Rome, est en travaux depuis plusieurs mois. Crédits : ANDREAS SOLARO / AFP | Date : 30/07/2015
Les déchets s'accumulent dans le centre ville de Rome Crédits : ANDREAS SOLARO / AFP | Date : 30/07/2015
La ligne C du métro de Rome, dont le chantier, initié il y a plusieurs années, semble interminable. Crédits : ALBERTO PIZZOLI / AFP | Date : 30/07/2015
Dans une gare de Rome, les passager se précipitent alors que le quai de départ de leur train vient d'être modifié. Crédits : ALBERTO PIZZOLI / AFP | Date : 30/07/2015
Le Terminal 3 de l'aéroport de Fiumicino, à Rome, est resté fermé plusieurs mois après avoir été ravagé par un incendie début mai. Crédits : TIZIANA FABI / AFP | Date : 30/07/2015
1/1
Charlie Vandekerkhove
Charlie Vandekerkhove
et AFP

Dans la ville éternelle, le "degrado" est un terme presque aussi vieux qu'elle. Ce mot sert aux Romains pour désigner tous les problèmes qu'ils rencontrent dans leur ville auxquels aucune solution n'est apportée : des transports à la ponctualité très aléatoire, des chantiers qui n'en finissent pas, des parcs que l'on n'entretient plus, les pavés manquants que l'on ne remplace pas dans les rues... Mais en pleine saison estivale, cette dégradation de la capitale italienne saute aux yeux des touristes et se retrouve à la une des journaux, dont le New York Times.

D'autant que, aux problèmes conjoncturels que connaissent les Romains, s'est ajoutée ces dernières semaines une succession de blocages
: grèves dans les transports, retard dans la gestion des ordures et deux incendies successifs à l'aéroport de Fiumicino, le plus important de la ville. Sous le regard étonné des touristes et blasé des Romains, la capitale italienne semble se débattre pour ne pas sombrer dans le chaos.

Le centre historique particulièrement touché

Sur la place du Panthéon, en plein cœur de la ville, les regards pointent en général vers le haut. La coupole de ce bâtiment millénaire, trouée en son centre, laisse passer l'eau des pluies et attise la curiosité. Mais ces dernières semaines, les regards se portent un peu plus bas, au niveau des poubelles pleines qui s'amassent devant le monument.

Le même spectacle se présente devant le Temple d'Hadrien, sur la Piazza di Pietra, non loin de la Fontaine de Trevi. La fontaine, quant à elle, est en travaux depuis plusieurs mois, encadrées de parois vitrées et longée par une étroite passerelle édifiée parmi les travaux, et qui laisse passer les touristes, avec leurs appareils photos et leurs sticks à selfie.

À lire aussi
La basilique du Vatican à Rome (illustration) Rome
Rome : des restes humains découverts dans une propriété du Vatican

Non loin de là, la Via Dei Fori Imperiali, qui longe les forums et mène au Colisée, est défigurée par le chantier de la nouvelle ligne de métro. Initiés en 2007, ces travaux colossaux sont un serpent de mer bien connu des Romains. Si une partie de la ligne C a été inaugurée en 2014, les travaux ne sont pas terminés.

La périphérie n'est pas épargnée

Tags omniprésents, poubelles éventrées... en-dehors des zones touristiques, le manque d'entretien de la ville est aussi criant, mis en avant par la presse italienne dans de nombreux diaporamas. Ces dernières semaines, les grèves se sont aussi multipliées dans les transports.
Parfois limitées à plusieurs heures, elles ont suffi à entraîner des retards colossaux et à exaspérer les habitants, forcés d'attendre parfois trente minutes pour un train,
 sous des températures caniculaires. À l'aéroport de Fiumicino, le trafic a repris mercredi, après avoir été complètement interrompu par un incendie, qui s'est déclaré dans une pinède, près des pistes. Début mai, le terminal 3 de l'aéroport avait été ravagé par un incendie qui avait provoqué sa fermeture pendant plusieurs mois et des perturbations pendant de longues semaines.

Le maire de la ville joue son siège

Face à cette accumulation d'avaries, le maire centre-gauche de la Ville, Ignazio Marino, joue son poste. Détesté par une grande partie des Romains, il est aussi critiqué en interne. Dans une lettre ouverte publiée par le quotidien Messaggero, le président du Conseil italien, Matteo Renzi, l'a interpellé mardi 28 juillet, estimant que "Rome ne mérite pas cela". Pour se défendre, le maire a annoncé une série de mesures, et en premier lieu le nom de son nouvel adjoint aux transports. 

Il a également détaillé plusieurs mesures destinées à améliorer la mobilité et l'efficacité des transports : nouvelles pistes cyclables, nouveaux couloirs de bus, développement des voitures électriques, achèvement de la troisième ligne de métro, accélération des travaux d'entretien des rues. En ce qui concerne le nettoyage des rues, le maire a  annoncé l'embauche de 300 balayeurs. Tout sera mis en place d'ici à la fin de l'année, ou pour certaines mesures en 2016, a-t-il promis, alors que la ville accueillera dès le mois de décembre des millions de pèlerins, à l'occasion du Jubilé annoncé par le pape François.
"Quand je suis devenu maire (il y a deux ans, ndlr), je n'imaginais pas que je trouverais ici des coffres vides, le crime organisé et la corruption", s'est défendu Ignazio Marino lors d'une conférence de presse. En 2014, un réseau mafieux infiltré dans la mairie de Rome, et renommé Mafia Capitale, a été démantelé dans la ville éternelle, qui avait la réputation d'être épargnée par la Pieuvre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rome Italie Tourisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779266749
En pleine saison touristique, Rome se débat contre le chaos
En pleine saison touristique, Rome se débat contre le chaos
EN IMAGES - Déchets qui s'accumulent dans le centre historique, transports en commun aléatoires et aéroport perturbé, les problèmes se multiplient dans la capitale italienne.
https://www.rtl.fr/actu/international/en-pleine-saison-touristique-rome-se-debat-contre-le-chaos-7779266749
2015-07-30 17:17:53
https://cdn-media.rtl.fr/cache/eY5icBJJvS0bMIGsfnAtig/330v220-2/online/image/2015/0730/7779266890_les-ordures-s-accumulent-devant-les-colonnes-du-pantheon-dans-le-centre-historique-de-rome.jpg