2 min de lecture États-Unis

États-Unis : le ministre de la Défense Jim Mattis claque la porte

Le chef du Pentagone a brutalement annoncé jeudi sa démission du gouvernement de Donald Trump, au lendemain de l'annonce du retrait des troupes américaines en Syrie qui a pris de court ses alliés.

Philippe Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé
>
États-Unis : le ministre de la Défense Jim Mattis claque la porte Crédit Image : CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
103787476925100813301
Félix Roudaut
et AFP

La valse des ministres et conseillers de Donald Trump continue. Après les départs de John Kelly, Jeff Sessions ou Nikki Haley, c'est au tour du ministre américain de la Défense Jim Mattis de claquer la porte, citant dans une lettre rendue publique jeudi 20 décembre par le Pentagone des désaccords avec le président américain.

"Parce que vous avez le droit d'avoir un ministre de la Défense dont les vues sont mieux alignées sur les vôtres (...) je pense que me retirer est la bonne chose à faire", écrit l'ancien général des Marines dans cette missive, au lendemain de l'annonce du retrait militaire américain de Syrie, auquel il était farouchement opposé.

Quelques minutes auparavant, Donald Trump avait indiqué, sur Twitter, que Jim Mattis quitterait ses fonctions fin février. Dans cette lettre d'une page et demie, M. Mattis énumère ses convictions, impliquant qu'elles diffèrent totalement de celles du président, sans toutefois mentionner explicitement le retrait de Syrie.

À lire aussi
L'arsenal que conservait Christopher Paul Hasson dans son appartement armée
Terrorisme : un ancien militaire américain soupçonné de préparer un carnage

"Il faut traiter les alliés avec respect"

"La force de notre nation est inextricablement liée à la force de notre système unique et complet d'alliances et de partenariat", écrit le chef du Pentagone, rappelant au président que "les 29 démocraties de l'Otan ont démontré la solidité de leur engagement en combattant à nos côtés après les attaques du 11-Septembre contre l'Amérique".

La coalition antijihadiste, qui regroupe 74 pays, en est une autre preuve, ajoute-t-il. "Comme vous, j'ai dit depuis le début que les forces armées des États-Unis n'avaient pas pour vocation d'être le gendarme du monde", poursuit-il, en référence à la justification par M. Trump de retirer au plus vite les 2.000 soldats américains déployés en Syrie. Mais "il faut traiter les alliés avec respect", ajoute-t-il, et "nous devons faire tout notre possible pour favoriser un ordre international propice à notre sécurité, notre prospérité et nos valeurs, et nous sommes renforcés dans cet effort par la solidarité de nos alliances".

M. Mattis précise qu'il quittera ses fonctions le 28 février "une date qui devrait donner suffisamment de temps pour nommer et confirmer un successeur" et lui permettre de participer à une dernière réunion ministérielle de l'Otan, prévue en février à Bruxelles. "Je m'engage à faire tous les efforts pour assurer une transition en douceur", conclut-il dans ce message qui montre sans ambiguïté que ce départ se fait à des conditions qu'il a lui-même fixées.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Donald Trump Défense
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795997411
États-Unis : le ministre de la Défense Jim Mattis claque la porte
États-Unis : le ministre de la Défense Jim Mattis claque la porte
Le chef du Pentagone a brutalement annoncé jeudi sa démission du gouvernement de Donald Trump, au lendemain de l'annonce du retrait des troupes américaines en Syrie qui a pris de court ses alliés.
https://www.rtl.fr/actu/international/en-desaccord-avec-trump-sur-la-syrie-mattis-demissionne-7795997411
2018-12-21 02:49:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/hkj2HOcEN0S8qesOIiXaVg/330v220-2/online/image/2018/1221/7795997426_jim-mattis-ministre-de-la-defense-americain.jpg