1 min de lecture Pays-Bas

En 2020, les Pays-Bas ne veulent plus qu'on les appelle "Hollande"

VU DANS LA PRESSE - "Hollande" ne désigne en réalité que deux des douze provinces du pays. Le gouvernement espère ainsi endiguer le tourisme dans certaines régions et le développer dans d'autres.

Amsterdam veut endiguer le tourisme de masse
Amsterdam veut endiguer le tourisme de masse Crédit : Robin Utrecht / ANP / AFP
Venantia
Venantia Petillault

Personne ou presque n'a prêté attention à cette décision prise par les Pays-Bas en octobre 2019. À compter du 1er janvier 2020, il faudra bannir le nom "Hollande" de la liste des surnoms du pays mais employer son titre légitime : "Pays-Bas", rapporte le Parisien.

Cette mesure s'inscrit dans une campagne de changement de marque de 200.000 euros, lancée au cours d'une année ponctuée par de grands rendez-vous internationaux comme les Jeux olympiques, l'Euro de football ou encore l'Eurovision qui se déroulera aux Pays-Bas.

Mais l'État nordique, qui a accueilli 18 millions de touristes en 2018, cherche surtout des moyens de contrôler l'afflux massif de touristes. En effet, les prévisions pour 2030 atteignent jusqu'à 42 millions de touristes par an qui visiteraient le pays, mais surtout Amsterdam en réalité...

L'objectif majeur de ce changement de nomination est surtout de rappeler aux visiteurs qu'il y a d'autres provinces dans le pays que celles qui portent "Hollande" pour nom. Ainsi, le logo accompagné d'une tulipe a été abandonné au profit des lettres NL (Netherlands).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pays-Bas Tourisme Amsterdam
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants