2 min de lecture États-Unis

Émeutes à Baltimore : série d'arrestations après de nouvelles manifestations

La police de Baltimore a procédé à de nouvelles arrestations de manifestants après la mort d'un jeune noir deux semaines plus tôt.

Série d'arrestations à Baltimore malgré le couvre-feu
Série d'arrestations à Baltimore malgré le couvre-feu Crédit : Patrick Smith / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Yannick Sanchez
et AFP

Le calme n'est toujours pas revenu à Baltimore alors que deux semaines plus tôt, Freddy Gray, 25 ans, succombait aux blessures de son arrestation. Parmi les centaines de personnes qui ont manifesté contre la mort du jeune noir, malgré le couvre-feu, la police a procédé à 55 arrestations.


Les interpellations ont eu lieu alors que la soirée était calme, les rues de la ville étant clairsemées à l'approche du couvre-feu, entré en vigueur à 22h00 pour la quatrième nuit consécutive. "Les officiers de police ont interpellé des manifestants qui refusaient de quitter les lieux après l'entrée en vigueur du couvre-feu", a déclaré le département de la police de Baltimore dans un Tweet.

Auparavant, partis de l'hôtel de ville, les manifestants avaient réclamé "justice pour Freddie Gray", mort une semaine après son transport sans ceinture, pieds et mains liés, à plat ventre dans un fourgon de police. Ce nouveau cas de décès d'une personne noire après avoir été interpellé a ravivé les tensions interraciales et provoqué des émeutes depuis lundi.

En fin d'après-midi, à l'approche de policiers chargés de surveiller le défilé, des manifestants avaient lancé: "envoyez ces policiers en prison, tout ce foutu système est sûrement coupable". "Arrêtez l'occupation de Baltimore", a crié un autre.

La justice va trancher

À lire aussi
Une voiture de police américaine (illustration). faits divers
États-Unis : le meurtre d'un bébé résolu 21 ans après les faits ?

La mort de Freddie Gray est un "homicide" et des poursuites ont été engagées contre six policiers, a indiqué vendredi la procureure de Baltimore Marylin Mosby. Elle a indiqué que six policiers, suspendus la semaine dernière, seraient poursuivis notamment pour homicide involontaire. Un mandat d'arrêt a été émis vendredi matin, a-t-elle précisé.


Sa décision a été vivement dénoncée par l'avocat du syndicat de police local, mais saluée par la famille de la victime et des habitants. "Nous remercions la procureure et son équipe pour leur courage sans précédent, et leur réponse mesurée et professionnelle à cette crise", a déclaré un avocat de la famille, William Murphy.

Ils n'ont rien fait de mal

Michael Davey, avocat des policiers
Partager la citation


L'avocat du syndicat des policiers a lui dénoncé une décision précipitée. "Je n'ai jamais vu un tel empressement à engager des poursuites", a dénoncé Michael Davey, un ancien policier devenu avocat du syndicat de la police de Baltimore, qui représente les six policiers. "Nous sommes convaincus que ces agents seront exonérés, car ils n'ont rien fait de mal", a-t-il dit, en ajoutant qu'il "espérait (que l'enquête) soit suivie par un procureur indépendant".

Des rassemblements ont également eu lieu dans d'autres villes américaines cette semaine. Vendredi, plusieurs centaines de personnes manifestaient à New York pour réclamer la "justice pour Freddie Gray".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Arrestation Racisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants