1 min de lecture Turquie

Élections en Turquie : un scrutin à risques pour Erdogan ?

ÉCLAIRAGE - Les élections législatives et présidentielle se tiennent ce dimanche 24 juin en Turquie. Le président Erdogan brigue un nouveau mandat aux pouvoirs renforcés.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Élections en Turquie : un scrutin à risques pour Erdogan ? Crédit Image : Yasin AKGUL / AFP | Crédit Média : La rédaction de RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Brice Dugénie et La rédaction numérique de RTL

Recep Tayyip Erdogan vit-il ses dernières heures à la tête de la Turquie ? Au pouvoir depuis 2003, le président turc est accusé depuis deux ans de dérives autoritaires, depuis la tentative de coup d'État à son encontre en 2016. Ce dimanche 24 juin, 55 millions de Turcs sont appelés aux urnes.

Les élections législatives et présidentielle sont présentées comme étant dangereuses pour Erdogan, qui pourrait, une première, être mis en ballottage et aller au second tour. Dans la société turque, de nombreuses personnes reprochent au chef d'État sa dérive autoritaire, qui se traduit notamment par des purges dans l'administration depuis 2016.

À Istanbul, un enseignant limogé témoigne au micro de RTL. Renvoyé sous l'État d'urgence, il craint de ne plus jamais être embauché à cause de cela. Plus de travail, interdiction de quitter le territoire, il devait se marier cet été avant de renoncer. Les Turcs qualifient cela "d'assassinat social".

En Turquie, ils ont été des milliers à être victimes de cette purge. Cela pourrait-il se retourner contre Erdogan ? Si le président dispose d'une base électorale forte, certains ne se retrouvent plus dans sa politique. C'est le cas de Mustafa, qui a longtemps voté pour le parti d'Erdogan, l'AKP.

À lire aussi
Recep Tayyip Erdogan et Mick Pence à Ankara, le 17 octobre 2019 international
Syrie : la Turquie suspend son offensive et demande le retrait des Kurdes

"Il a fait des choses mais il a tué la démocratie. (...) Aujourd'hui, si vous n'êtes pas pour lui alors il vous traite comme un terroriste". Dans les urnes, ce seront peut-être ces électeurs qui feront basculer le cours des choses.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Turquie Recep Tayyip Erdogan
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants