1 min de lecture Attentat suicide

Égypte : un camion piégé lancé sur la police au Sinaï

Un civil a été tué, et 24 policiers blessés, par un camion chargé d'explosifs qui a été lancé sur une base de la police au Sinaï.

Les proches de membres des forces de l'ordre égyptiennes tués lors d'une attaque au nord du Sinaï, le 30 janvier 2015, au Caire (archives).
Les proches de membres des forces de l'ordre égyptiennes tués lors d'une attaque au nord du Sinaï, le 30 janvier 2015, au Caire (archives). Crédit : MOHAMED EL-SHAHED / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Un attentat suicide au camion piégé a visé tôt ce mardi 10 mars une base de la police dans la péninsule égyptienne du Sinaï tuant un civil et blessant 24 policiers, selon des responsables des services de santé et de sécurité.

Un kamikaze a tué ce mardi 10 mars un civil et blessé 24 policiers en faisant exploser son camion piégé dans un complexe de la police dans le nord du Sinaï égyptien, bastion de jihadistes affiliés au groupe État islamique (EI), selon la police.

L'attaque a eu lieu à Al-Arish, l'un des principaux théâtres d'attentats devenus quasi quotidiens en Égypte. Les plus meurtriers visent les forces de l'ordre et sont revendiqués par des groupes jihadistes disant agir en représailles à la très sanglante répression qui s'est abattue sur les partisans de l'ex-président islamiste Mohamed Morsi, destitué et emprisonné par l'armée en juillet 2013.

Créer un sentiment d'insécurité

"L'assaillant a précipité son camion citerne à eau contenant des explosifs sur le portail d'entrée à l'arrière de la base" de la police, a raconté un officier. "La police a ouvert le feu sur le véhicule qui s'approchait, déclenchant l'explosion", a-t-il assuré, précisant qu'un civil a péri et que 24 policiers au moins ont été blessés. Dimanche déjà, trois soldats avaient été tués dans l'explosion d'une bombe au passage de leur véhicule dans la banlieue d'Al-Arish.

À lire aussi
Usman Khan, l'assaillant de l'attaque à Londres, le 29 novembre Londres
Attentat de Londres : Usman Khan voulait suivre des séances de déradicalisation

Les attentats particulièrement meurtriers et spectaculaires dans le nord du Sinaï sont principalement revendiqués par Ansar Beït al-Maqdess (la branche égyptienne de l'E). Par ailleurs, de petites bombes explosent presque chaque jour au Caire ou à Alexandrie, dans une moindre mesure. Ces engins très rudimentaires, explosent le plus souvent devant des enseignes commerciales étrangères, banques, opérateurs de téléphonie mobile ou hypermarchés.

Les experts expliquent ces petits attentats par la volonté de leurs auteurs de créer un sentiment d'insécurité dans l'esprit des investisseurs étrangers, à quelques jours d'une conférence économique internationale qui s'ouvre à Charm el-Cheikh. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat suicide Égypte Afrique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants