1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. ÉDITO - Énergie : le tarif réglementé fait son retour en Europe
2 min de lecture

ÉDITO - Énergie : le tarif réglementé fait son retour en Europe

Grâce à un nouveau système, l'Espagne et le Portugal vont pouvoir récupérer les profits indus des fournisseurs d'énergie et financer une baisse de 30% pour les consommateurs.

Des infrastructures électriques (illustration).
Des infrastructures électriques (illustration).
Crédit : TANG CHHIN Sothy / AFP
ÉDITO - Énergie : le tarif réglementé fait son retour en Europe
00:03:46
ÉDITO - Énergie : le tarif réglementé fait son retour en Europe
00:03:46
François Lenglet - édité par Florine Boukhelifa

Grâce à une dérogation, l'Espagne et le Portugal vont pouvoir sortir du marché européen de l'énergie, ce qui va ensuite permettre à ces deux pays de baisser d'autorité le prix de l’énergie de 30%.

Actuellement, les règles européennes prévoient que le prix du gaz et de l’électricité en Europe correspondent à ceux du marché mondial. Un marché mondial quelque peu chahuté par la guerre en Ukraine, car l'invasion russe a fait exploser le cours du gaz et par ricochet celui de l’électricité. La production électrique est faite avec des centrales qui fonctionnent au gaz, il est donc logique que les deux prix progressent ensemble.

Cependant, une partie de l'électricité est produite à partir du gaz, et c'est précisément là qu'il y a une entourloupe. L'électricité qui provient des barrages hydroélectriques ou du solaire n’a rien à voir avec le gaz, ses coûts de production ne varient pas avec le cours du gaz. Et pourtant, celle-ci est vendue tout aussi chère que l'autre.

Toute l'électricité est en fait vendue au même tarif, au "prix marginal" c’est-à-dire le plus élevé. Ce procédé explique très largement l'inflation en Europe, mais aussi les profits considérables des producteurs d’électricité en ce moment : ils vendent bien plus cher que cela ne leur coûte en moyenne.

De l'énergie vendue à prix fixe pendant un an

À lire aussi

Si ce système aussi nous semble absurde aujourd'hui à la lumière de la crise géopolitique ukrainienne, à l’époque, il s’agissait d’encourager les producteurs d’électricité à fournir le plus possible, pour éviter les pénuries. Pour les encourager à produire, on leur garantissait également une bonne rémunération.

Dans le nouveau système ibérique, l'État espagnol va lever une sorte de taxe sur les producteurs d’électricité pour récupérer les profits indus des derniers mois. Le pays va alors subventionner avec le prix du gaz et de l’électricité, pour le faire baisser de 30% par rapport au prix actuel. Les compagnies auront l'obligation de vendre aux consommateurs espagnols à ce prix fixe, pendant au moins un an.

Une décision d'autant plus justifiée que l'Espagne a massivement investi dans le solaire, tout comme le Portugal, ce qui leur permet de produire localement. On assiste ainsi au retour du tarif réglementé, qui existait naguère dans bon nombre de pays, mais que l’Europe a voulu supprimer.

Un système applicable en France ?

Il serait possible, et pas aberrant, de faire la même chose en France car l'Hexagone a considérablement investi dans une technologie qui permet de fournir de l’électricité à bas coût, le nucléaire. L'idée avait d'ailleurs été glissée à Bercy par Bruno Le Maire il y a quelques mois. Cela permettrait de préserver le tarif réglementé, en le calant sur les vrais coûts de production français, et non pas ceux du vaste marché mondial.

Cependant, cela voudrait dire aussi s'équiper massivement pour être autosuffisant dans toutes les régions françaises et ne pas avoir à recourir aux importations, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. Il s'agirait aussi de prendre le risque de se trouver en situation de pénurie lorsque de nombreuses centrales nucléaires subissent des avaries ou bien nécessitent des opérations de maintenance, comme actuellement.

Le marché administré est moins cher pour le consommateur, mais est aussi moins fiable.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/