1 min de lecture Ebola

Ebola : l'antiviral japonais montre des résultats encourageants

Débuté en décembre en Guinée, l'essai de l'antiviral favipiravir montre des signes encourageants chez les malades d'Ebola.

Les trois pays d'Afrique les plus durement touchés par l'épidémie d'Ebola sont la Guinée, le Libéria, et la Sierra Leone (illustration).
Les trois pays d'Afrique les plus durement touchés par l'épidémie d'Ebola sont la Guinée, le Libéria, et la Sierra Leone (illustration). Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Déjà utilisé contre la grippe, l'antiviral japonais favipiravir (Avigan), a donné des résultats encourageants chez certains malades infectés par le virus Ebola en contribuant à réduire la mortalité, selon les résultats préliminaires d'un essai clinique dévoilés ce lundi 23 février.

Cet essai appelé JIKI mené jusqu'à présent avec 80 malades, 69 adolescents ou adultes et onze enfants, et débuté le 17 décembre 2014 en Guinée, a montré "des signes encourageants d'efficacité" chez les personnes arrivées dans les centres de soins avec des niveaux moyens ou élevés d'infection mais dont les organes n'avaient pas encore été affectés, ont précisé ces chercheurs.

Dans ce groupe, 58% des participants se sont présentés avec une charge virale élevée ou moyenne. Parmi eux, 42% avaient une insuffisance rénale mais seuls 15% sont décédés. Dans les trois mois précédant l'essai clinique, la mortalité parmi des malades comparables était de 30%. "Ces résultats laissent donc espérer que le favipiravir réduise la mortalité dans cette population en stade moins avancé" de l'infection.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ebola Médicaments Japon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants