1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. EN IMAGES - Donald Trump élu "Personne de l'année 2016" par le magazine "Time"
3 min de lecture

EN IMAGES - Donald Trump élu "Personne de l'année 2016" par le magazine "Time"

Le président-élu américain succède à Angela Merkel et fera la couverture du célèbre magazine américain. Découvrez également les cinq finalistes qui auraient pu figurer à la tête du classement.

Depuis qu'ils se sont opposés à la présidentielle, Donald Trump affuble Hillary Clinton du surnom "la crapule".
Depuis qu'ils se sont opposés à la présidentielle, Donald Trump affuble Hillary Clinton du surnom "la crapule".
Crédit : JEWEL SAMAD / AFP
Depuis qu'ils se sont opposés à la présidentielle, Donald Trump affuble Hillary Clinton du surnom "la crapule".
Les actualités de 6h30 : les PME sont dans le viseur des pirates du net
Numéro 4 : Le Président turc Recep Tayyip Erdogan
Numéro 5 : Les pionniers du CRISPR (image d'illustration)
Numéro 6 : la chanteuse Beyoncé Knowles
Depuis qu'ils se sont opposés à la présidentielle, Donald Trump affuble Hillary Clinton du surnom "la crapule". Crédits : JEWEL SAMAD / AFP
Les actualités de 6h30 : les PME sont dans le viseur des pirates du net Crédits : I Stock
Numéro 4 : Le Président turc Recep Tayyip Erdogan Crédits : ADEM ALTAN / AFP
Numéro 5 : Les pionniers du CRISPR (image d'illustration) Crédits : JEFF PACHOUD / AFP
Numéro 6 : la chanteuse Beyoncé Knowles Crédits : TIDAL
1/1
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Le magazine Time a désigné mercredi 7 décembre Donald Trump "Personnalité de l'année" 2016, après qu'il eut déjoué les pronostics en remportant l'élection présidentielle américaine. "C'est un très, très grand honneur", a réagi en direct à la télévision le milliardaire et magnat de l'immobilier, qui avait laissé entendre qu'il était placé en tête de ce prestigieux classement avec quelques minutes d'avance sur Twitter.

Le président-élu et vainqueur quasi surprise de la dernière élection américaine a défié tous les pronostics, de la primaire républicaine au vote final. Personnalité atypique, médiatique et clivante du paysage américain, il a su donner le tempo de l'actualité avec ses tweets assassins et ses sorties polémiques. Il succède à Angela Merkel, les combattants d'Ebola, le pape François ou encore Barack Obama qui a été désigné deux fois à ce titre par le magazine américain. 

Les cinq finalistes qui auraient pu figurer en tête du classement

Si Donald Trump a été désigné personnalité de l'année 2016 par le célèbre magazine, cinq autres personnalités figuraient parmi les finalistes. De la chanteuse Beyoncé aux pirates informatiques, découvrez en images ceux qui aurait pu occuper la première place de ce classement scruté dans le monde entier. 


2. Hillary Clinton : "Celle qui a remporté le vote populaire laisse un héritage compliqué", a écrit le magazine Time. L'ex-candidate démocrate à la Maison Blanche, éliminée par son adversaire Donald Trump, arrive à la seconde place de ce classement... juste après son opposant républicain. Le Time souligne que Hillary Clinton a fait l'histoire pendant trente ans en tant qu'avocate, Première dame, sénatrice et secrétaire d'État. Première femme à se présenter à l'élection présidentielle aux États-Unis, Clinton est devenue un "symbole" aux yeux du Time "dans un combat qui était beaucoup plus que le symbolisme".

À lire aussi

3.  Les pirates informatiques : "Ils ont fait de la vulnérabilité la nouvelle norme et ont visé directement la démocratie", écrit le Time pour justifier ce choix de placer les hackers en troisième position des finalistes pour la personnalité de l'année 2016. Un choix inattendu qui montre combien les pirates informatiques ont pris une importance capitale dans la société actuelle. "Les pirates ont pénétré le ministère de la Justice des États-Unis et probablement l'Agence de sécurité nationale. Ils ont volé ou essayé de vendre des données de sociétés privées, y compris Adult FriendFinder, LinkedIn, Mail.ru et Yahoo. Ils ont divulgué les dossiers médicaux confidentiels des athlètes d'élite Simone Biles et Serena et Venus Williams, des photos privées de célébrités dont le comédien Leslie Jones et les choix embarrassants de mot de passe d'un pirate milliardaire nommé Zuckerberg", écrit le Time pour justifier ce choix.

4. Recep Tayyip Erdogan : "Un coup d'État échoué laisse le président turc encore plus puissant", écrit le Time, plaçant le Président turc à la quatrième place des finalistes pour la personnalité de l'année 2016. Un Président que le magazine qualifie de "plus fort que jamais et toujours plus déterminé à resserrer son emprise sur le pouvoir". 

5. Les pionniers du CRISPR : "Leur travail révolutionnaire pourrait changer le monde", indique le Time. Rien que ça. Mais qu'est-ce que le CRISPR ? Littéralement, c'est l'acronyme pour Clustered Regularly Interspaced Palindromic Repeats, ou "courtes répétitions palindromiques regroupées et régulièrement espacées". Une technologie qualifiée de "révolutionnaire" développée par des scientifiques et capable de modifier l'ADN. Cette technique pourrait être utilisée pour repérer et stopper les mutations responsables de maladies incurables. 

6. Beyoncé Knowles : "Son opus créatif a fait de la pop star une force politique", avance le Time au sujet de cette chanteuse mondialement connue qu'est Beyoncé. Le magazine rappelle ses débuts dans les années 90 puis son ascension vers la gloire qu'elle connaît aujourd'hui. Cette année, c'est son album Lemonade qui a conduit, selon le Time, la chanteuse à embrasser publiquement "sa noirceur explicitement féministe à un moment politiquement risqué". Une attitude que le magazine a voulu souligner en la plaçant en sixième position des finalistes pour la personnalité de l'année 2016. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/