1 min de lecture Sciences

Des chercheurs implantent des "souvenirs" aux oiseaux pour leur apprendre à chanter

Comment les bébés parviennent-ils à parler ? Les études sur le processus complexe du langage connaît une nouvelle avancée grâce à des chercheurs américains.

Des diamants mandarins
Des diamants mandarins Crédit : Wikimédia CC
Leia Hoarau
Leia Hoarau
Journaliste

Des chercheurs de l'UT Southwestern (États-Unis) ont réussi à enregistrer des notes de musique dans le cerveau d'oiseaux pour leur apprendre à chanter alors qu'ils ne l'avaient jamais fait auparavant.

Selon l'étude publiée dans la revue scientifique Science, les oiseaux - des diamants mandarins - s'y prennent de la même façon que les humains pour apprendre à communiquer. L'objectif de la recherche était d'encoder directement des notes de musiques dans le cerveau des oisillons pour voir s'ils parvenaient à chanter comme s'ils avaient toujours entendu leurs parents le faire.

Pour réaliser cet exploit, les chercheurs ont dû activer "manuellement" les circuits de neurones des oiseaux, à l'aide d'impulsions de lumière. La durée de chaque note correspond à la durée pendant laquelle la lumière était maintenue.

Un objectif médical

"Nous n'enseignons pas à l'oiseau tout ce dont il a besoin de savoir – juste la durée des syllabes dans son chant", explique Todd Roberts, principal auteur de l'étude. "Les deux régions du cerveau que nous avons testées dans cette étude ne représentent qu’une pièce du puzzle". Les essais ont réussi. 

À lire aussi
E=M6_POP_795x530 RTL Originals
"E=M6... au carré !" : pourquoi l'ail donne mauvaise haleine et l'oignon pique les yeux

Cette prouesse permettrait de comprendre comment le cerveau humain parvient à encoder les souvenirs servant à imiter les sons émis par les parents. À terme, ces recherches pourraient permettre de cibler les gènes de la parole pour mieux guérir les patients atteints de troubles du développement neurologique

Selon l'étude, cette découverte "est remarquable car elle ouvre de nouvelles voies de recherche pour identifier davantage de circuits cérébraux qui influencent d’autres aspects de la vocalisation, tels que la hauteur et l'ordre de chaque son".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sciences Animaux Oiseaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants