1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Décès de George Bush : la lettre laissée à Bill Clinton dans le bureau ovale
1 min de lecture

Décès de George Bush : la lettre laissée à Bill Clinton dans le bureau ovale

Battu dans sa quête d'un second mandat à la Maison Blanche en 1992, George W. H. Bush avait encouragé son adversaire politique dans ses nouvelles fonctions. Une lettre très symbolique.

George Bush et Bill Clinton, en janvier 1997
George Bush et Bill Clinton, en janvier 1997
Crédit : JOYCE NALTCHAYAN / AFP
L'ancien président américain George Bush est mort à l'âge de 94 ans
01:56
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Quelques mois après le décès de sa femme, Barbara, George Bush s'en est allé. Le 41e président des États-Unis, qui avait géré la fin de la Guerre froide et libéré le Koweït de Saddam Hussein, est mort à l'âge de 94 ans vendredi 30 novembre

Au total, le père de George W. Bush aura passé pas moins de douze ans à la Maison Blanche. Huit comme second de Ronald Reagan puis quatre comme président alors qu'il a été confortablement élu à la présidence en 1988. Mais quatre ans plus tard, il échoue dans sa quête d'un second mandat. 

Ces réussites en matière de politique étrangère n'auront pas suffi et Bill Clinton, de 22 ans son cadet, remporte l'élection présidentielle en 1992. Si certains pourraient avoir une forme d'amertume, George H. W. Bush avait laissé une lettre extrêmement symbolique sur son amour de la fonction suprême. "Encore aujourd’hui, quand j'entre dans ce bureau, je ressens le même émerveillement et le même respect que je ressentais la première fois que j’y suis entré", écrivait-il en préambule de cette missive tout en souhaitant "beaucoup de bonheur" à son successeur

Une manière pour lui de souhaiter "bonne chance" à Bill Clinton dans sa nouvelle mission. "Il y a aura des moments durs, rendus encore plus difficiles par des critiques injustes (...) Ne laisse pas les critiques te décourager ou te pousser à abandonner". Et de poursuivre : "Lorsque tu liras cette lettre, tu seras notre Président. Je te souhaite bonne chance. Je souhaite bonne chance à ta famille. Ton succès est désormais le succès de notre pays. Je t’encourage". 

À lire aussi

Cette lettre, qui avait resurgi sur les réseaux sociaux en pleine campagne présidentielle entre Donald Trump et Hillary Clinton avait été largement commentée. "Il y a très très longtemps dans un pays très très lointain, la politique était gracieuse", écrivait notamment Saba Gul. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/