3 min de lecture Daesh

Daesh : qui était Abou Mohammed al-Adnani, le "ministre des attentats" ?

PORTRAIT - Le Syrien, qui pourrait avoir joué un rôle clé dans les attentats de Paris, est mort dans la province d'Alep.

Un combattant de Daesh (illustration)
Un combattant de Daesh (illustration) Crédit : DELIL SOULEIMAN / AFP
ClaireGaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

La nouvelle a forcément secoué les rangs de l'État islamique. Le groupe jihadiste a annoncé mardi 30 août la mort du Syrien Abou Mohammed al-Adnani. Ce dernier, probablement tué par des tirs de drones de la coalition internationale, avait un rôle central au sein de l'organisation islamique. "Après un long voyage couronné de sacrifices, cheikh Abou Mohammed al-Adnani a rejoint les martyrs et les héros ayant défendu l'islam et combattu les ennemis de Dieu", selon un message de Daesh relayé par son agence de propagande Amaq. Porte-parole de Daesh, il était également décrit comme le "ministre des attentats".

Des fonctions de choix qui traduisent aisément la perte pour le groupe terroriste. Abou Mohammed al-Adnani, qui a été tué dans la ville d'al-Bab dans la province d'Alep, s'était notamment distingué en incitant les jihadistes à mener des actions sanglantes dans leur pays d'origine en utilisant n'importe quelle arme disponible, contre les citoyens des pays membres de la coalition anti-jihadiste.

al-Adnani, commanditaire du 13 novembre ?

Taha Sobhi Falaha, de son vrai nom, s'était notamment investi lors de la guerre en Irak dès 2003 avant de rejoindre la Syrie et les rangs de l'État islamique devenant ainsi un rouage essentiel de l'organisation terroriste. Et ce jusqu'à jusque dans les attentats du 13 novembre où il aurait joué un rôle central. Dès le lendemain de cette attaque ayant coûté la vie à 130 personnes, le journal britannique The Sunday Times évoquait cette piste d'Abou Mohammed al-Adnani en parlant d'un "ministère des attentats" en charge des "opérations extérieures".

À lire aussi
Salah Abdeslam lundi 5 février 2018 à Bruxelles pour l'ouverture de son procès et celui de Sofien Ayari terrorisme
Salah Abdeslam décrit comme un "sale gars sans conviction" par un jihadiste

Selon certains experts relayés par Le Parisien en avril dernier, l'analyse d'un ordinateur et d'une clé USB ayant appartenu à Amedy Coulibaly ont mis en lumière une corrélation entre le preneur d'otages de l'Hyper Cacher et Abou Mohamed Al-Adnani. Pas moins de sept discours de ce dernier auraient été retrouvés dans l'ordinateur du terroriste mort dans l'assaut du RAID à la porte de Vincennes.

al-Adnani, la voix de Daesh

Mais ses casquettes étaient nombreuses. Selon le Combating Terrorism Center, qui a analysé l'ensemble des 22.000 fichiers réunis sous le terme de DaeshLeaks, Abou Mohammed al-Adnani est à l'origine de l'arrivée de plus de 30% des jihadistes étrangers. Un pourcentage faramineux qui faisait de lui, le premier recruteur de l'organisation.

Ministre des attentats, porte-parole, recruteur numéro 1 mais aussi voix de Daesh. Si ses rôles ont régulièrement été débattus par les spécialistes du terrorisme, sa voix a régulièrement été entendue dans des vidéos de propagande postée par l'organisation État islamique. Le 29 juin 2014, c’est bien la voix d’Abou Mohamed Al-Adnani qui avait proclamé le califat et le nouveau nom de l’organisation, qui n’entendait plus se limiter à l’Irak et à la Syrie, rappelait Le Monde en décembre 2015.

Mais c'est en septembre 2014 que le jihadiste s'est réellement démarqué en attaquant pour la première fois les "méchants et sales Français". "Si vous pouvez tuer un incroyant américain ou européen - en particulier les méchants et sales Français - ou un Australien ou un Canadien ou tout incroyant (…), dont les citoyens de pays qui sont entrés dans une coalition contre l’État islamique, alors comptez sur Allah et tuez-le de n’importe quelle manière", avait-il déclaré dans une vidéo de 42 minutes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Daesh Attentats à Paris Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784680749
Daesh : qui était Abou Mohammed al-Adnani, le "ministre des attentats" ?
Daesh : qui était Abou Mohammed al-Adnani, le "ministre des attentats" ?
PORTRAIT - Le Syrien, qui pourrait avoir joué un rôle clé dans les attentats de Paris, est mort dans la province d'Alep.
https://www.rtl.fr/actu/international/daesh-qui-etait-abou-mohammed-al-adnani-le-ministre-des-attentats-7784680749
2016-08-31 16:47:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/99dtzw4WicPWkEnUhso2jw/330v220-2/online/image/2016/0606/7783524259_000-nic6467871.jpg