1 min de lecture Terrorisme

Daesh : les cyberattaques des États-Unis n'ont pas les effets escomptés

L'état-major de la Défense américaine est déçue des offensives numériques contre l'organisation terroriste.

Un combattant de Daesh (illustration)
Un combattant de Daesh (illustration) Crédit : DELIL SOULEIMAN / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

En avril 2016, les États-Unis annonçaient fièrement l'ouverture d'un front numérique dans sa guerre contre le groupe État islamique. Le Pentagone souhaitait mener des cyberattaques pour porter des coups supplémentaires à la structure même de l'ennemi, à l'instar des virus lancés contre les centrifugeuses nucléaires de l'Iran et les tentatives de sabotages sur le programme militaire de la Corée du Nord. Les opérations sont sous la direction du Cyber Command, la structure de l'armée américaine intégrée à la NSA. Seulement, les résultats des offensives contre Daesh font preuve d'une "déception constante", selon l'état-major cité par le New York Times.

Contrairement à l'Iran et la Corée du Nord, Daesh constitue une cible plus "insaisissable" car il repose moins sur des infrastructures connectées, écrit le quotidien. L'organisation se sert principalement d'Internet pour ses recrutements, la diffusion de propagande et la communication cryptées (notamment via Telegram). Par conséquent, la cyberattaque la plus efficace serait d'ailleurs l'oeuvre d'Israël. Elle aurait permis d'obtenir du renseignement de découvrir que les terroristes essayent de trouver des mécanismes pour duper les systèmes de protection à rayons X des aéroports.

Les États-Unis, qui semblaient vouloir atteindre Daesh sur des structures physiques, doit ainsi se contenter la plupart du temps d'infiltrer les réseaux jihadistes pour rendre inutilisables des terminaux ou falsifier des données. Mais les dégâts peuvent être rapidement réparés et ne ralentissent donc que peu les victimes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Daesh États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants