1 min de lecture Afrique

Cyclone Idai : choléra, villes dévastées...2 semaines après la situation est chaotique

Deux semaines après le passage du cyclone Idai en Afrique australe, les premiers cas de choléra ont été recensés au Mozambique.

C'est notre plane`te - C'est notre Planète Virginie Garin iTunes RSS
>
Cyclone Idai : choléra, villes dévastées...2 semaines après la situation est chaotique Crédit Image : Yasuyoshi CHIBA / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin Journaliste RTL

Il y a deux semaines le cyclone Idai a dévasté une partie de l'Afrique de l'Est. Au Mozambique, au Malawi et au Zimbabwe, les dégâts sont gigantesques. En quelques heures, le vent a fait autant de dégâts matériels qu'en 8 ans de guerre en Syrie.

Des centaines de milliers de maisons ont été détruites, 3 millions de personne n'ont plus d'eau potable. Le bilan est de plus de 400 morts, mais il sera beaucoup plus lourd puisque des centaines de personnes sont toujours portées disparues après les inondations. Des gens sont restés accrochés à des branches d'arbres pendant plusieurs jours et ceux qui s'en sont sortis vivants n'ont plus rien.

Après les destructions arrivent maintenant les risques d'épidémies, à cause des eaux stagnantes. Des premiers cas de choléra ont été recensés. Un million de doses de vaccins devraient arriver dans la région ce week-end. La deuxième ville du Mozambique, Beira, 400.000 habitants, a été rayée de la carte. C'est la première fois au monde qu'une ville de cette taille est entièrement détruite à cause du réchauffement climatique, a expliqué cette semaine l'ancienne Première dame du pays qui travaille aujourd'hui dans l'humanitaire.

Le Mozambique victime du changement climatique

Au Mozambique depuis 10 ans, les cyclones violents et les sécheresses s’enchaînent. Cette partie de l'Afrique est la plus vulnérable au changement du climat et c'est aussi la plus pauvre. L'espérance de vie en France est de 82 ans, au Mozambique, c'est 30 ans de moins.

À lire aussi
Des éléphants buvant à un point d'eau asséché, dans une réserve du Botswana, le 28 septembre 2019 Afrique
Une centaine d'éléphants victimes de la sécheresse au Botswana

Alors pendant les conférences sur le climat, les représentants de ces pays passent leur temps à témoigner, à expliquer aux pays riches les conséquences de leurs émissions de gaz à effet de serre. Ils ne sont jamais entendus.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Afrique Zimbabwe Changement climatique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants