1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Crime organisé : coup de filet sans précédent dans la pègre internationale
1 min de lecture

Crime organisé : coup de filet sans précédent dans la pègre internationale

Ces arrestations menées par les polices de dizaines de pays ont été rendues possibles grâce au décryptage de communications codées. Des centaines de criminels présumés sont actuellement en train d'être arrêtés autour du monde.

Le Premier ministre australien Scott Morrison s'exprime lors de la conférence de presse sur l'opération internationale "Ironside", mardi 8 juin à Sydney en Australie
Le Premier ministre australien Scott Morrison s'exprime lors de la conférence de presse sur l'opération internationale "Ironside", mardi 8 juin à Sydney en Australie
Crédit : DAVID GRAY / AFP
louis
Louis Chahuneau
Journaliste

C'est un coup de génie de la police australienne. Une opération anti-crime internationale qui restera dans l'histoire. Un gigantesque coup de filet est en cours dans des dizaines de pays autour du monde pour arrêter des criminels internationaux. Rien qu'en Australie, 224 personnes ont déjà été arrêtées. Une fusillade de grande ampleur dans une banlieue australienne aurait aussi été évitée.

L'opération, baptisée "Ironside", a été rendue possible grâce au décryptage de communications codées entre criminels. Selon la chaîne de télévision australienne ABC, la police fédérale australienne et le FBI ont collaboré depuis 2018 pour mettre au point une messagerie cryptée dont se sont servis des criminels dans le monde entier. "C'est un moment décisif dans l'histoire de l'application des lois australiennes", a déclaré le Premier ministre australien Scott Morrison, lors d'une conférence de presse organisée mardi 8 juin. 

"L'application, connue sous le nom d'AN0M, a été utilisée par des gangs du crime organisé du monde entier pour planifier des exécutions, des importations massives de drogue et le blanchiment d'argent", rapporte ABC. La police australienne a déclaré avoir découvert 21 complots de meurtre et saisi plus de 3 000 kilogrammes de drogue et 35 millions de dollars en espèces.

Mais l'opération ne se limite pas à l'Australie. Elle aurait permis de surveiller des criminels liés aux cartels de la drogue sud-américains, aux triades asiatiques et aux syndicats criminels du Moyen-Orient et d'Europe. En Nouvelle-Zélande, par exemple, 35 personnes ont été arrêtées et 3,7 millions de dollars d'actifs ont été saisis dans l'opération Trojan Shield, selon la police locale.

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/