2 min de lecture États-Unis

Crash d'hélicoptère à New-York : ce que l'on sait des circonstances de l'accident

ÉCLAIRAGE - Ce lundi 10 juin, un crash d'hélicoptère au sommet d'un immeuble de Manhattan a ravivé le souvenir du 11 septembre. L'accident a coûté la vie au pilote de l'appareil.

Un air d'amérique - Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
Crash d'hélicoptère à New-York : ce qu'il faut savoir des circonstances de l'accident Crédit Image : Johannes EISELE / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Joanna Wadel

Si le maire de New York a fait savoir qu'il ne s'agissait pas d'un acte terroriste, nombre d'habitants de la ville n'ont pas pu s'empêcher d'y penser. Notamment les employés qui travaillaient dans la tour de 54 étages et 230 mètres de haut. Le personnel a dû évacuer les locaux par les escaliers, sans savoir ce qu'il s'était passé, ni même si le point d'impact était au-dessus, ou en-dessous d'eux. 

La seule information dont ils disposaient était une forte odeur de fumée. Ceux qui étaient dans les étages les plus élevés ont senti une intense secousse, quelques-uns ont vu des débris voler depuis leur fenêtre. 

Les policiers ont déployé une centaine de véhicules sur place sans savoir exactement ce qu'ils allaient trouver. Les premiers pompiers sont arrivés quelques minutes après l'impact, au pied de la tour en question, qui abrite les activités de l'assureur français Axa, et se situe entre Times Square et Central Park

Vue obstruée, atterrissage forcé, les hypothèses s'accumulent

Concernant le déroulé des faits, on sait que le pilote a déposé des clients sur un héliport près de l'une des rivières qui entourent l'île de Manhattan. Pourquoi volait-il alors que le temps était mauvais et le ciel très bas ? Avait-il reçu au préalable l'accord de la tour de contrôle de l'aéroport de la Guardia ? L'enquête va devoir le déterminer. Ce que l'on sait, en revanche, c'est qu'il a percuté l'édifice quelques minutes plus tard. 

À lire aussi
Donald Trump, le 18 août 2019 enquête
États-Unis : pourquoi Donald Trump a très peu de chance de quitter la Maison Blanche

L'hypothèse selon laquelle le conducteur de l'engin se serait retrouvé dans un nuage, puis écrasé, faute de voir la tour, est envisageable. D'autres pilotes qui le connaissent avancent que l'homme aurait plutôt tenté de manœuvrer pour atterrir délibérément sur le toit de cette tour. Ses collègues pensent que le pilote, qu'ils savaient expérimenté, voulait éviter de s'écraser au sol à la suite d'un problème technique.

Les autorités confirment néanmoins qu'une catastrophe bien plus grande a été évitée, si l'hélicoptère était tombé entre deux tours, en pleine heure du déjeuner. 

Les atterrissages sont formellement interdits dans ce quartier

Bien que les hélicoptères soient peu communs en France, il n'est pas rare d'en apercevoir dans le ciel new-yorkais, survolant l'Hudson river pour que les touristes puissent prendre des photos, ou pour permettre aux hommes d'affaires de rejoindre l'aéroport en évitant les embouteillages. Mais ces vols se font rarement au-dessus des gratte-ciels, et les accidents d'hélicoptères arrivent près des rivières.

Par ailleurs, depuis un grave accident survenu il y a plus de quarante ans sur le PanAm building, les hélicoptères ont interdiction de se poser sur les tours. À cette précision s'ajoutent les restrictions en vigueur dans ce quartier de New York précisément, en raison de la proximité de la Trump Tower, devenue une cible potentielle depuis l'élection de Donald Trump à la tête du pays. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis New York Crash
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants