1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Crash Air Algérie : ce qu'il faut retenir de la conférence du BEA
2 min de lecture

Crash Air Algérie : ce qu'il faut retenir de la conférence du BEA

Selon les enquêteurs travaillant sur le site du crash au Mali, les enregistrements des conversations sont pour le moment "inexploitables". Il est également peu probable que l'appareil se soit désintégré en vol.

Des experts sur le site du crash de l'avion Air Algérie le 29 juillet 2014
Des experts sur le site du crash de l'avion Air Algérie le 29 juillet 2014
Crédit : SIA KAMBOU / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Les enregistrements des conversations de l'équipage du vol AH5017 d'Air Algériequi s'est écrasé il y a deux semaines au Mali, sont pour le moment inexploitables, a annoncé jeudi 7 août Rémi Jouly, directeur du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), chargé de l'enquête technique.

L'une des boîtes noires illisible

On croyait la première boîte noire, contenant les conversations enregistrées dans le cockpit, détruite et inutilisable. La bande magnétique a en fait pu être récupérée, a annoncé Rémi Jouly. Mais elle est "un peu endommagée", a-t-il expliqué. "Le laboratoire du BEA a pu remettre en état cette bande magnétique. Malheureusement les enregistrements se révèlent à ce jour inexploitables", a déclaré Rémi Jouty lors d'une conférence de presse.

"L'appareil semblait enregistrer. Le détail du dysfonctionnement n'est pas connu. Et ce dysfonctionnement n'est pas le résultat du crash", a-t-il assuré. L'autre boîte noire, qui contient les données techniques enregistrées pendant le vol, doit encore être examinée.

L'avion ne se serait pas désintégré en vol

Le directeur du Bureau d'enquêtes et d'analyses a également indiqué jeudi que l'avion ne s'est probablement pas "désintégré en vol"

À lire aussi

"Quand on voit la trajectoire, cela conduit à penser que l'avion ne s'est pas désintégré en plusieurs morceaux en vol. Cela n'exclut pas des dommages en vol", a-t-il déclaré. "Je ne pense pas que l'on puisse à ce stade exclure la thèse d'une action délibérée, mais on ne peut pas en dire plus pour l'instant", a-t-il ajouté.

Il est établi que l'appareil a traversé une zone orageuse avant de s'écraser avec 116 personnes à bord. On observe dans la dernière partie du vol une diminution de la vitesse puis l'avion qui part en virage à gauche avant de perdre rapidement de l'altitude et de s'écraser. Le BEA remettra un rapport d'étape mi-septembre, a par ailleurs indiqué N'Faly Cissé, président de la Commission sur les accidents et incidents de l'aviation civile au Mali.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.