1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Attentat en Côte d'Ivoire : "Rafaler tout un hôtel, c'est dégueulasse", raconte un Français à Grand Bassam
1 min de lecture

Attentat en Côte d'Ivoire : "Rafaler tout un hôtel, c'est dégueulasse", raconte un Français à Grand Bassam

REPLAY / TÉMOIGNAGE - Un Français, qui vit à Abidjan, capitale de la Côte d'Ivoire, a vécu de près l'attaque terroriste de la station balnéaire de Grand Bassam qui a fait au moins 12 morts.

Un enfant entouré par des militaires à Grand Bassam après l'attaque qui a fait plusieurs morts en Côte d'Ivoire
Un enfant entouré par des militaires à Grand Bassam après l'attaque qui a fait plusieurs morts en Côte d'Ivoire
Crédit : SIA-KAMBOU / AFP
Côte d'Ivoire : "Rafaler tout un hôtel, c'est dégueulasse", raconte un Français à Grand Bassam
00:19
Marie Monier & Ludovic Galtier

Un attentat a été perpétré aux alentours de 13h dimanche 13 mars dans la station balnéaire de Grand Bassam, en Côte d'Ivoire. Plusieurs assaillants, entre 4 et 10 selon les sources, auraient tiré sur la plage et dans les hôtels situés à proximité. L'attaque terroriste, revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a fait au moins 16 morts, dont 1 Français. L'annonce a été faite par les présidents Ouattara en Côte d'Ivoire et François Hollande.

Un Français, qui vit à Abidjan, se trouvait sur la plage avec ses amis au moment de l'attaque. Au micro de RTL, il raconte ce qu'il a vu. "Il y a beaucoup d'hôtels et le tireur a commencé d'un hôtel et est passé à un autre hôtel. Puis, bon voilà ça rafalait. J'ai vu un mouvement de panique et je suis revenu dans la chambre et c'est là que j'ai dit 'les gars, ça chauffe,ça chauffe'. Rafaler tout un hôtel, franchement, c'est dégueulasse."

Les assaillants, recherchés par les forces de sécurité, sont toujours en fuite pour le moment. L'ambassade de France demande aux ressortissants de rester chez eux et de ne pas se déplacer dans le secteur.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/