2 min de lecture Commémoration

Coronavirus : l'Allemagne rend hommage à ses morts en pleine 3ème vague d'épidémie

Ce dimanche 18 avril, l'Allemagne a organisé un hommage national aux 80.000 morts du Coronavirus. Le chef de l'État, Frank-Walter Steinmeier, a exhorté le pays à l'unité, face aux divisions croissantes que suscitent les restrictions.

Angela Merkel a appelé les Allemands "à tenir bon" malgré les difficultés des restrictions.
Angela Merkel a appelé les Allemands "à tenir bon" malgré les difficultés des restrictions. Crédit : MICHAEL SOHN / AP POOL / dpa Picture-Alliance via AFP
Charline Vergne et AFP

L'Allemagne a organisé un hommage national aux 80.000 personnes qui ont perdu la vie en raison de la pandémie de coronavirus. À l'occasion de cet événement, qui s'est déroulé à Berlin ce dimanche 18 avril, le chef de l'État, Frank-Walter Steinmeier, a exhorté les citoyens à rester unis, alors que le pays est divisé par les restrictions sanitaires.

"Ne permettons pas que la pandémie, qui nous oblige à la distanciation sociale entre individus, divise aussi notre société !", a martelé Frank-Walter Steinmeier. Les principaux dirigeants allemands étaient présents, et notamment, la chancelière et plusieurs familles de victimes. 

"Nous sommes épuisés par le poids de la pandémie, usés par les controverses autour de la meilleure stratégie" à mener, a-t-il poursuivi ensuite, avant de justifier les privations de liberté. "Je suis conscient que les restrictions, qui sont nécessaires en période d'exception telle qu'une pandémie, peuvent avoir provoqué involontairement des souffrances. [...] Mais je sais aussi que les dirigeants politiques devaient prendre des décisions difficiles pour éviter une catastrophe encore plus grande".

"Tenir bon", malgré les restrictions

De façon symbolique, le président allemand a tenu à allumer une bougie, en mémoire des personnes décédées du coronavirus. Un geste qu'il a effectué aux côtés d'une mère de famille, qui a perdu sa fille de 23 ans. 

À lire aussi
prévisions
Météo France prévoit un été "chaud et sec" mais pas de canicule

Ensuite, Anita Schedel, l'épouse d'un médecin de 59 ans lui aussi décédé, s'est exprimée sur la difficulté de faire son deuil. "Après être arrivé à l'hôpital, mon mari m'a appelée pour me dire : 'Ne te fais pas de souci, je suis entre de bonnes mains, nous allons bientôt pouvoir nous retrouver.' Ce furent ses derniers mots", a-t-elle confié, avant de poursuivre : "Encore aujourd'hui, le souvenir des longs couloirs de l'hôpital me hante, celui des machines clignotantes et de mon mari marqué par la maladie. J'ai pu au moins tenir sa main". Après avoir témoigné, elle a appelé les Allemands "à tenir bon" malgré les restrictions. 

"Le virus ne pardonne pas les demi-mesures"

Cette commémoration intervient alors que l'Allemagne est violemment frappée par la troisième vague de l'épidémie. Le pays avait été plutôt épargné, à l'occasion de la première vague, au printemps 2020. 

Ce dimanche 18 avril, 3,14 millions d'infections avaient été enregistrées à travers tout le pays. En parallèle, la campagne de vaccination a mis du temps à décoller. Près de 20% de la population a toutefois pu bénéficier d'une première injection. 

Les autorités sont sous le feu des critiques pour leur gestion de la crise sanitaire. Angela Merkel, qui campe sur une ligne de fermeté, a fait adopter cette semaine un projet de loi lui permettant d'imposer à l'ensemble du pays un tour de vis, pouvant aller jusqu'à des couvre-feux au niveau local. "Le virus ne pardonne pas les demi-mesures, elles ne font que l'aggraver", a-t-elle rappelé. La mesure doit encore être approuvée au Parlement. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Commémoration Allemagne Coronavirus Allemagne
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants