1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Corée du Nord : quelle stratégie derrière cette frénésie de lancements de missile ?
2 min de lecture

Corée du Nord : quelle stratégie derrière cette frénésie de lancements de missile ?

ÉCLAIRAGE - La Corée du Nord s'est fixée comme priorité de moderniser son arsenal, blâmant l'attitude "hostile" des États-Unis à son encontre.

Le dictateur nord-coréen Kim Jong-Un, le 19 janvier 2022
Le dictateur nord-coréen Kim Jong-Un, le 19 janvier 2022
Crédit : AFP PHOTO/KCNA VIA KNS
Thomas Pierre & AFP

Une nouvelle démonstration de force. La septième en moins d'un mois. La Corée du Nord n'avait jamais testé autant de missiles en si peu de temps. Lundi 31 janvier, le régime communiste a confirmé avoir lancé la veille son plus puissant engin depuis 2017, un missile balistique Hwasong-12, d'une portée d'environ 3.000 à 5.000 km.

Sept essais auront été menés en janvier, mais dans quel but ? Quelle est la stratégie de Pyongyang derrière cette énième provocation ? Pour rappel, la dernière série importante de tirs remonte à 2019, après l'échec des négociations entre Kim Jong-un et le président américain de l'époque Donald Trump. 

Pour la Corée du Sud, le Nord suivrait plutôt ici "une voie similaire" à celle de 2017, quand les tensions étaient à leur comble dans la péninsule coréenne. À l'époque Pyongyang avait déjà lancé un missile Hwasong-12, qui avait parcouru 787 km et atteint une altitude de 2.111 km. Les analystes avaient calculé que ce projectile avait la capacité de parcourir 4.500 km et donc d'atteindre l'île de Guam, un territoire américain dans l'océan Pacifique.

Relancer les négociations avec Washington ?

Les États-Unis, l'obsession de Pyongyang. Depuis l'investiture de Joe Biden en janvier 2021, Pyongyang a rejeté les différentes propositions de dialogue faites par Washington. Et Kim Jong-un a réaffirmé en décembre que sa priorité était de moderniser l'arsenal du pays. Le régime nord-coréen a ainsi menacé le 20 janvier de reprendre ses essais nucléaires ou de missiles, s'y disant contraint par la politique "hostile" des États-Unis à son égard. 

À lire aussi

Pour Lim Eul-chul, professeur d'études nord-coréennes à l'université Kyungnam de Séoul, la Corée du Nord (en proie à des difficultés économiques majeures, dont une flambée des prix des denrées alimentaires) essaie donc de renforcer son armement avancé au point que les Américains seraient contraints de "se rendre" à ses exigences. 

Qui plus est, Kim Jong Un serait "accro aux armes de pointe". "Il considère le succès dans le secteur militaire comme la meilleure arme pour restaurer sa fierté et élever son statut de dirigeant et celui de la nation au plus haut niveau", explique Lim Eul-chul. Toutefois, selon Joseph Dempsey, de l'Institut international d'études stratégiques, "rien dans la déclaration (de KCNA) ou dans les images limitées n'indique des changements ou des améliorations techniques significatifs" de l'armement de la Corée du Nord depuis 2017. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.