1 min de lecture Climat

COP25 à Madrid : les conférences sur le climat sont inutiles, vrai ou faux ?

FACT CHECKING - Tous les dimanches, Jean-Mathieu Pernin démêle le vrai du faux dans les déclarations et annonces des personnalités politiques.

micro générique Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
COP25 à Madrid : les conférences sur le climat sont inutiles, vrai ou faux ? Crédit Image : CRISTINA QUICLER / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin

C’est un argument récurrent, ces grandes réunions sur le climat sont toujours des échecs. À Madrid pour cette COP25, il n’y aura ni Emmanuel Macron, ni Donald Trump, pas grand-chose ne va en sortir et vous n’échapperez pas à la fameuse phrase lors du dîner de famille "Et en plus, ils sont tous venus en avion, bel exemple".

Mais alors, ces COP, servent-elles à quelque chose, oui ou non ? Oui, c’est même très utile. Mais les COP ont ceci de particulier, on les redécouvre chaque année. On a l’impression que ça ne sert pas à grand-chose car la plupart sont des réunions servant à préparer des COP plus importantes. C’est le cas de la COP25 qui sert à s’étendre sur les modalités de la COP26 en 2020 à Glasgow. Une réunion plus importante car 2020, c’est une étape bilan pour les pays ayant signé l’accord de Paris sur le climat.

La première COP s’est déroulée à Berlin en 1995. Elle est le résultat du Sommet de la Terre à Rio 3 ans plus tôt où à été actée cette réunion annuelle avec l’assemblée de presque tous les pays du monde afin de trouver des solutions au réchauffement climatique. On lui a trouvé un nom, simple, la COP (conférences des parties). Trois réunions de ce genre ont marqué l’histoire. 

La COP3 en 1997 au Japon avec le protocole de Kyoto. Premier accord où des pays s’engageaient à réduire leurs émissions de CO2. La COP15 en 2005 en Suède qui à marqué le total désaccord politique des participants. Et enfin, la COP21 en France en 2015 qui a instauré l’accord de Paris où 195 pays s’engageaient à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

À lire aussi
Le professeur Raoult à Marseille, le 26 février 2020. changement climatique
Didier Raoult émet des doutes sur le réchauffement climatique

Mises à mal par le manque de volonté, les COP sont fragiles mais elles sont le seul endroit où autant de pays sont réunis pour parler environnement. Le dialogue est toujours un développement durable.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Climat Changement climatique Diplomatie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants