1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Conflit Israélo-palestinien : qu'est-ce que le Dôme de fer de l'État hébreu
2 min de lecture

Conflit Israélo-palestinien : qu'est-ce que le Dôme de fer de l'État hébreu

DÉCRYPTAGE - Alors que les relations entre Israël et les territoires palestiniens s'enveniment, l'État hébreu peut compter sur son Dôme de fer, un dispositif anti-missile extrêmement puissant, pour contrer les tirs de roquette.

Un tir de missile par une batterie du Dôme de fer israélien à Ashdod, près de Gaza
Un tir de missile par une batterie du Dôme de fer israélien à Ashdod, près de Gaza
Crédit : AFP/DAVID BUIMOVITCH
Marion Dautry & AFP

Installé pour la première fois en mars 2011, le système ultra-sophistiqué du Dôme de fer israélien a fait ses preuves contre les tirs de roquettes. Il est à nouveau sollicité suite à l'escalade des tensions de ces derniers jours entre l'État hébreu et le Hamas palestinien, après l'assassinat de trois jeunes Israéliens et d'un adolescent palestinien.

Système de pointe

Ce système de défense anti-missile a été conçu pour contrer les attaques de roquettes de courtes portées. Il peut intercepter des missiles dans un rayon de 4 à 70 kilomètres

Un radar mobile repère le missile ennemi, dont le type, la vitesse et la trajectoire son étudiés par un logiciel pour calculer le point d'impact probable. Si la zone est habitée, un missile est lancé pour détruire la roquette en plein vol.

Selon l'armée israélienne, 75% à 90% des interceptions sont réussies. Lors des huit jours de l'opération "Pilier de défense" en novembre 2012, le taux de réussite aurait été de 80% selon le ministre de la Défense.

Un système extrêmement coûteux

À lire aussi

Les tirs de roquettes depuis la bande de Gaza ont repris ces derniers jours. Selon les autorités militaires israéliennes, 130 roquettes ont été tirées dans la journée du mardi 8 juillet. 23 auraient été interceptées par le Dôme de fer, les autres seraient tombées sans faire de victime.

Plusieurs batteries de ce système ont déjà été installées autour de la bande Gaza, un territoire palestinien. Mais il en faudrait 13 selon les experts militaires pour couvrir tout le territoire. Or, un unique tir coûte 50.000 dollars à l'État hébreu, soit 1,15 millions de dollars pour la journée du 8 juillet dernier.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/