2 min de lecture Environnement

Comment protéger les villes de la montée des eaux ?

Pour que les villes se protègent de la montée des eaux, qui touche Venise en ce moment, il existe des solutions, mais elles sont très chères.

C'est notre plane`te - C'est notre Planète Virginie Garin iTunes RSS
>
Comment protéger les villes de la montée des eaux ? Crédit Image : Filippo MONTEFORTE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin édité par Esther Serrajordia

Venise a du faire face à une troisième marée, dimanche 17 novembre, en une semaine. L'eau est montée d'un mètre cinquante encore. Les dégâts sont considérables. Pour se protéger de la montée des eaux, il existe des solutions mais elles sont très chères

À Venise, par exemple, la solution est un projet de 73 digues flottantes qui peuvent être actionnées pour protéger la lagune quand il y a des marées. Mais ce projet a pris du retard car une partie de l'argent a disparu à cause des problèmes de corruption. Ces digues devraient quand même fonctionner en 2021. 

Les autorités de Venise qui demandent de l'aide au monde entier depuis quelques jours devront expliquer où est passé l'argent puisque les digues, ça fonctionne. À la Nouvelle-Orléans, après Katrina et les inondations terribles, ils ont construit pour 15 milliards de dollars de digue. Et lors de la dernière tempête là-bas, Isaac, la ville a été protégée

300 millions de déplacés

Les champions sont les Hollandais. Un tiers des Pays-Bas auraient déjà du disparaître s'ils n'avaient pas les digues. Ils ont aussi mis au point une nouvelle technique : le moteur de sable

À lire aussi
Un Gi Joe et sa nouvelle jambe Connecté
Toy Rescue vient au secours des jouets cassés

C'est intéressant car c'est l'homme qui collabore avec la nature. Ce qui protège les côtes, souvent, ce sont les plages. Les Hollandais vont donc chercher à 10 kilomètres dans la mer du sable, ils font un gros tas devant une plage en train de disparaitre et ensuite c'est la nature qui travaille. Le sable est installé à un endroit précis pour que, lorsqu'il y a des marées ou des tempêtes, les courants eux-mêmes reconstituent la plage. Là encore, le projet coûte cher. Ce sont des solutions de pays riches. 

Dans les pays où il n'y a pas d'argent, quand on ne peut pas protéger les populations, on les déplace. Le dernier rapport du GIEC a été assez alarmiste. À cause de la montée des océans, près de 300 millions de personnes vont devoir déménager

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Venise Eau
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants