1 min de lecture Colombie

Colombie : cessez-le-feu sans précédent des Farc

C'est un geste inédit depuis le lancement du processus de paix en Colombie : les Farcs ont decrété un cessez-le-feu illimité.

Une manifestante proteste contre les négociations de paix avec les Farc. (illustration)
Une manifestante proteste contre les négociations de paix avec les Farc. (illustration) Crédit : LUIS ROBAYO / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La guérilla des Farc a décrété un cessez-le-feu illimité en Colombie, un geste sans précédent depuis le lancement du processus du paix, tout en mettant la pression sur le gouvernement, qui a toujours refusé jusqu'ici un armistice.

Depuis La Havane, où ont démarré il y a deux ans des pourparlers, la délégation des Forces armées révolutionnaires de Colombie a annoncé mercredi 17 décembre "l'interruption des hostilités pour une durée indéterminée".

Jusqu'alors, la rébellion marxiste, la plus ancienne d'Amérique latine qui compte encore 8.000 combattants, n'avait observé que des cessez-le-feu temporaires à la période de Noël. Elle a toutefois prévenu que sa trêve serait suspendue en "cas d'attaques de la part de la force publique" et prôné la mise en place d'observateurs internationaux, une condition nouvelle.

Une trêve pourrait renforcer les Farc

Jusqu'à présent, le gouvernement s'oppose à tout cessez-le-feu militaire avant un accord définitif, estimant qu'une trêve renforcerait la guérilla et éloignerait la perspective d'une paix, après un conflit qui a fait quelque 220.000 morts et 5,3 millions de déplacés.

À lire aussi
Claudia Lopez, première maire femme et homosexuelle de Bogota, capitale de la Colombie le soir de sa victoire le 27 octobre 2019. LGBT
Colombie : Claudia Lopez, lesbienne et première femme élue maire de Bogota

Directeur du Cerac, centre d'études colombien spécialisé dans le conflit, Jorge Restrepo souligne que la proposition actuelle des Farc revêt un "côté diabolique en obligeant le gouvernement à répondre à ce geste de paix".

"Il y a encore beaucoup de choses à négocier. La décision des Farc n'offre aucune garantie pour la fin du conflit, mais c'est une avancée", selon l'expert.

L'annonce surprise du cessez-le-feu illimité de la part de la guérilla a aussi ravivé en Colombie l'opposition au processus de paix actuel, emmenée par l'ex-président Uribe, toujours populaire pour sa fermeté à l'égard des Farc.

Ce dernier a réagi en qualifiant de "chantage" la position de la rébellion, dans un message sur Twitter. Selon lui, la guérilla veut que l'armée "reste calme afin de se renforcer" ou "la rendre responsable de la continuité de la violence".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Colombie Farc Amérique latine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants