1 min de lecture Animaux

Colombie : boom des naissances dans un zoo grâce au confinement

Depuis le mois de mars, le Bioparc Ukumari, en Colombie, a observé un rebond des naissances. Sans les visiteurs, les animaux sont apparus "plus tranquilles".

Des bébés suricates nés au zoo Ukumari pendant le confinement
Des bébés suricates nés au zoo Ukumari pendant le confinement Crédit : ALEXIS MÚNERA / AFP
Coline Daclin et AFP

Le confinement n'a pas eu que des effets négatifs. Pour les animaux, il aurait même pu être bénéfique. Le Bioparc Ukumari, un zoo situé à l'ouest de la Colombie, a ainsi observé un véritable boom des naissances depuis le début de l'épidémie

Deux suricates, deux autruches, deux buffles et un cerf à queue blanche sont ainsi nés dans ce parc depuis le 6 mars dernier, date à laquelle le virus a été détecté pour la première fois en Colombie. 

Il reste difficile de prouver que cette augmentation des naissance est directement lié à l'absence de visiteurs. Mais le directeur scientifique du parc, Nestor Varela, constate que les animaux étaient "plus tranquilles" à partir du 25 mars, quand la Colombie a instauré le confinement. 

"Il est vrai qu'il y a plus de saillies que les années précédentes", a déclaré Nestor Varela auprès de l'AFP. "Le parc étant fermé, les animaux n'ont aucune interaction avec les visiteurs et ne sont donc soumis à aucun stress", a-t-il poursuivi. Il s'agit donc d'une bonne nouvelle pour un parc qui souffre au niveau économique de l'absence de visiteurs. 

À lire aussi
Depuis plusieurs semaines, de nombreux chevaux ont été retrouvés mystérieusement morts faits divers
Alpes-Maritimes : des dizaines d’animaux morts découverts sur un terrain privé

En plus de ces naissances, le zoo a observé un autre phénomène rare en captivité : des autruches ont décidé de couver leurs oeufs. En temps normal, les zoos ont généralement besoin de mettre les oeufs dans des incubateurs, car les grands oiseaux refusent de s'en occuper. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Animaux Zoo Naissance
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants