3 min de lecture Santé

Coca-Cola finance des scientifiques pour minimiser l'impact des sodas sur l'obésité

Le plus gros producteur de sodas du monde appuie sa nouvelle stratégie sur un argument à première vue imparable : le "scientifiquement prouvé".

Coca-Cola finance des études scientifiques pour minimiser l'impact des sodas sur la santé (illustration).
Coca-Cola finance des études scientifiques pour minimiser l'impact des sodas sur la santé (illustration).
116690883422487384627
Camille Kaelblen
Journaliste

Vent de scandale chez le géant des boissons gazeuses. Depuis quelques mois, la firme américaine propose une nouvelle solution au problème de l'obésité : pour rester en forme, faites plus de sport, et souciez-vous moins des calories que vous consommez. Dans une enquête exclusive, le New York Times décrypte cette nouvelle stratégie.

Pour s'assurer un peu plus de crédit auprès des consommateurs américains, la marque rouge et blanche s'est associée avec des scientifiques reconnus, qui promeuvent ces nouveaux arguments dans les revues médicales, les conférences et même les réseaux sociaux. Coca-Cola a ainsi fourni un soutien financier et logistique à une toute récente ONG, Global Energy Balance Network (GEBN), dont le credo se résume ainsi : les Américains font une fixation sur la quantité de nourriture et de boissons qu'ils ingèrent, mais négligent de pratiquer une activité physique.

Une stratégie aux fondements scientifiques troubles

"Le principal discours, dans les médias populaires et la presse scientifique, consiste à dire 'Oh, ils mangent trop, ils mangent trop, ils mangent trop'. Ce discours rejette la faute sur le fast-food et sur les boissons sucrées", clame ainsi le vice-président de l'ONG, Steven N. Blair, médecin du sport, dans une vidéo où il annonce la création de GEBN. "Mais il n'y a aucune preuve montrant que cette nourriture et ces boissons sont vraiment la cause de l'obésité", affirme-t-il au journal américain.

À lire aussi
Une personne obèse (illustration) Alimentation
Lutte contre l'obésité : 3 conseils pour éviter de grignoter

Interrogés sur le sujet par le New York Times, des spécialistes de la santé ont estimé que ces arguments n'étaient pas valides. Et feraient partie de la stratégie de Coca-Cola. La firme essaye en effet de désamorcer les critiques à propos du rôle des boissons sucrées dans le développement de l'obésité et du diabète. Selon ces spécialistes, l'entreprise utiliserait actuellement l'ONG pour convaincre les consommateurs que l'activité physique peut compenser une mauvaise alimentation. Et cela, en dépit des preuves qui montrent que l'exercice physique n'a en fait qu'un impact limité sur le poids. 

Cette polémique sur les causes de l'obésité ne sort pas de nulle part. Aux États-Unis, de plus en plus d'efforts sont entrepris par le gouvernement pour taxer davantage les boissons sucrées, stopper leur vente dans les établissements scolaires et interdire aux entreprises de cibler les enfants dans les campagnes publicitaires. 

Une stratégie du désespoir pour Coca-Cola

Selon Michele Simon, une avocate spécialisée dans les questions de santé, "Les ventes de Coca-Cola se réduisent, et le gouvernement comme le public dénoncent de plus en plus les sodas (...). Cette stratégie est une réponse directe aux difficultés grandissantes de Coca-Cola. L'entreprise essaye désespérément d'arrêter cette saignée", explique-t-elle au New York Times.

Les efforts de Coca-Cola pour tenter d'inverser la tendance se sont multipliés récemment. Le géant des sodas a réalisé un investissement substantiel en misant sur GEBN : les dons pourraient s'élever à 1,5 millions de dollars (1,37 millions d'euros), selon deux universités qui emploient les leaders de cette ONG. Depuis 2008, l'entreprise a également financé les études des deux dirigeants de GEBNle Dr Blair, professeur à l'Université de Caroline du Sud, et Gregoy A. Hand, Doyen de l'école de santé publique de l'Université de Virginie.

Le site internet de l'ONG enregistré à l'adresse du siège social de Coca-Cola

Les liens entre Coca-Cola et l'ONG sont visiblement étroits : selon le New York Times, le site de l'ONG, gebn.org, est enregistré à la même adresse que le siège social de Coca-Cola, à Atlanta. Et ce n'est pas tout : Coca-Cola est également désignée comme administrateur du siteJames O. Hill, professeur à l'Université de médecine du Colorado et président de GEBN, s'est défendu en expliquant que Coca-Cola avait créé le site internet parce que ses membres ne savaient pas comment le faire. "Ils ne gèrent pas cette organisation, c'est nous qui la gérons", s'est-il défendu.

De son côté, Coca-Cola n'a pas donné davantage de détails sur ses liens avec l'ONG. Dans un rapport de 2014-2015 sur la "soutenabilité" de Coca-Cola, la firme affirme cependant être "partenaire avec les plus éminents experts dans le champ de la nutrition et de l'activité physique". Elle déclare entre outre qu'"il est important que les chercheurs avec lesquels [ils] travaillent donnent leur propre point de vue, indépendamment de [leurs] résultats".

Aux États-Unis, le financement de la recherche par l'industrie agroalimentaire est loin d'être une exception. Mais selon une étude, parue dans la revue scientifique en ligne PLOS Medicine, ces financements favorisent des résultats biaisés. Ainsi, les études financées par Coca-Cola, PepsiCo et The American Beverage Association (qui représente l'industrie des boissons non-alcoolisées) seraient 5 fois plus susceptibles de ne trouver aucun lien entre boissons sucrées et prise de poids, que les études dont les auteurs n'ont aucun conflit d'intérêt avec l'industrie en question.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Coca Cola Obésité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779359436
Coca-Cola finance des scientifiques pour minimiser l'impact des sodas sur l'obésité
Coca-Cola finance des scientifiques pour minimiser l'impact des sodas sur l'obésité
Le plus gros producteur de sodas du monde appuie sa nouvelle stratégie sur un argument à première vue imparable : le "scientifiquement prouvé".
https://www.rtl.fr/actu/international/coca-cola-finance-des-scientifiques-pour-minimiser-l-impact-des-sodas-sur-l-obesite-7779359436
2015-08-10 17:50:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ifmvN5J80zWDdsxA1NGw1A/330v220-2/online/image/2015/0810/7779359764_coca-cola-finance-des-etudes-scientifiques-pour-minimiser-l-impact-des-sodas-sur-la-sante-illustration.jpg