2 min de lecture Vidéo

Cette fois, la croissance économique mondiale s'enrhume

ÉDITO - Dix ans après la crise financière, on pensait avoir tourné la page. Pas si sûr, selon l'OCDE : de nouveaux risques pointent le nez. Faut-il s'inquiéter ? L'analyse du journaliste économique Christian Menanteau.

Micro générique Switch 245x300 Eco Menanteau
>
Cette fois, la croissance économique mondiale s'enrhume Crédit Image : ERIC PIERMONT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Loïc Farge
Loïc Farge
Journaliste RTL

Ce qui est sûr, c'est qu'on ne baigne plus dans un optimisme béat. Derrière la vague qui nous a portés en 2017, trois failles émergent. La première, c'est la guerre commerciale que vient d'ouvrir Donald Trump. Voilà un président américain qui ne tire pas avec des balles de précision, mais avec de bonnes grosses cartouches de plomb. Ce qui arrose tout le monde. À commencer par ses électeurs.

Regardez cet exemple : le prix d'un lave-linge vient d'augmenter de 20% entre mai et juillet aux États-Unis. Quand les prix s'affolent, les consommateurs ferment le portefeuille et le cycle qui grippe la machine se met en route.

La deuxième faille, c'est le yo-yo à haute altitude des prix du pétrole. C'est bon pour la compétitivité des énergies renouvelables, mais ça atteint vraiment violemment le pouvoir d'achat.

 Enfin, il y a l'extravagante envolée de l'endettement mondial qui fragilise sérieusement un système financier international qui n'a pas encore digéré ses folies récentes. Il va falloir être extrêmement avisé pour ne pas faire de faux pas critiques.

Baisse des prévisions de croissance

À lire aussi
Coronavirus Espagne
Coronavirus en Espagne : polémique autour de la vaccination supposée des sœurs du roi

L'OCDE prévoit pour la zone euro une croissance qui, sans mettre le genou à terre, n'aura pas beaucoup de punch. Pour la France, elle envisage un recul assez marqué : au mieux 1,6% de croissance cette année, et rien de très flamboyant pour 2019.

Ce n'est pas franchement une surprise. Les misères que nous fait Trump - il nous interdit d'aller commercer en Iran, nous boycottons la Russie - nous coupent de deux marchés importants. Et il y a évidemment les conséquences d'un Brexit dont la facture, quoi qu'on en dise, sera très lourde

Les plus

- Amazon est dans le collimateur de la Commission européenne pour la collecte de données sur les sites associés à sa plateforme et pour abus de position dominante.

- La pauvreté recule dans le monde, mais 413 millions d'Africains vivent avec moins de 2 euros par jour.

La note du jour

13/20 à la première éolienne flottante posée au large du Croisic. Elle officiellement connectée au réseau et peut alimenter une ville de 5.000 habitants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo Économie Banques
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants