1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Brexit, Donald Trump : "Des erreurs d'appréciation dans les milieux très informés", par Guillemette Faure
2 min de lecture

Brexit, Donald Trump : "Des erreurs d'appréciation dans les milieux très informés", par Guillemette Faure

BILLET - Ce qui surprend la journaliste, c'est notre capacité à nous aveugler sur les événements qui nous déplaisent.

Guillemette Faure
Guillemette Faure
Brexit, Donald Trump : "Erreur d'appréciation dans les milieux très informés", par Guillemette Faure
02:50
Brexit, Donald Trump : "Erreur d'appréciation dans les milieux très informés", par Guillemette Faure
03:01
Loïc Farge
Loïc Farge

"La surprise du Brexit, c’est qu’elle ait été une surprise", s'étonne Guillemette Faure. "La veille du référendum, François Hollande, en discutant avec des journalistes, ne doutait pas que le 'Remain' allait gagner. Les marchés financiers pareils, pris par surprise. Et pourtant 17 des 35 sondages de juin donnaient le Brexit gagnant", note-t-elle. "Comment peut-on à ce point-là éviter la réalité ?", interroge la journaliste. "On appelle cela le biais de confirmation : c’est notre capacité à chercher dans notre environnement les informations qui nous confortent dans ce que nous croyons déjà", dit-elle.

"Quand nous croyons que Donald Trump est un clown, le biais de confirmation c’est de s’attacher à la certitude que les clowns n’ont aucune chance dans les présidentielles et de fermer les yeux sur sa popularité", décrypte Guillemette Faure. "Regardez la façon dont on parle de l’État islamique : on a tellement couvert ses revers qu’on devrait être étonné qu’il n’ait pas encore disparu", s'étonne-t-elle.

Quand on pense que les gens vont se comporter de façon raisonnable, on se fie trop souvent à nos bonnes raisons à nous

Guillemette Faure

Plusieurs journalistes américains se sont fendus de mea culpa pour ne pas avoir pris les chances de Trump au sérieux assez tôt. "On s'attendait à ce que ça ait changé maintenant qu’il a gagné la primaire. Mais non ! On continue à porter beaucoup d’attention aux difficultés financières de sa campagne et à l’éclatement du Parti républicain", constate la journaliste. Pareil pour le Brexit : "On s'abreuve aujourd'hui de tout ce qui va dans le sens du 'Hmm les Anglais vont s’en mordre les doigts', on s’attache à ceux qui regrettent, on se dit que la livre va s’effondrer, les entreprises déguerpir".

Ce qui est frappant, c’est de voir ce genre d’erreur d’appréciation dans des milieux très informés. "C’est même encore plus vrai pour eux", insiste Guillemette Faure. "En fait, quand on pense que les gens vont se comporter de façon raisonnable, on se fie trop souvent à nos bonnes raisons à nous", conclut-elle. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/