1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Brésil : Lula élu président de justesse face à Jair Bolsonaro
2 min de lecture

Brésil : Lula élu président de justesse face à Jair Bolsonaro

156 millions d'électeurs étaient appelés à départager l’ex-président de gauche, Lula, et le chef d’État sortant d’extrême droite, Jair Bolsonaro, ce dimanche 30 octobre.

Tout juste proclamé président du Brésil, Lula a limité les possibilités d'achats d'armes et de munitions
Tout juste proclamé président du Brésil, Lula a limité les possibilités d'achats d'armes et de munitions
Crédit : NELSON ALMEIDA / AFP
AFP & Florine Boukhelifa

Un come-back remarquable pour l'icône de la gauche qui a quitté le pouvoir il y a 12 ans. Lula a été élu président du Brésil par une marge très étroite dimanche 30 octobre devant Jair Bolsonaro.

Luiz Inacio Lula da Silva a obtenu 50,84% des voix, contre 49,16% pour le président sortant d'extrême droite, avec les résultats de 99% des bureaux de vote. Il s'agit de l'écart le plus serré entre deux finalistes de la présidentielle depuis la retour à la démocratie après la dictature militaire (1964-1985). La marge est bien plus étroite que ce que prédisaient les sondages, qui avaient déjà sous-estimé le score de Jair Bolsonaro avant le premier tour.

L'ancien métallo de 77 ans au destin digne d'un film de Hollywood, qui a connu la faim dans son Pernambouc (nord-est) natal, fera son retour au sommet de l'État le 1er janvier. "C'est le jour le plus important de ma vie", avait-il déclaré en matinée au moment de voter.

Lula avait atteint une popularité record à l'issue de ses deux premiers mandats (2003-2010), mais avait ensuite connu la disgrâce, passant par la case prison, après des condamnations pour corruption finalement annulées pour vice de forme. Après cette victoire serrée, Lula va devoir composer avec un Parlement qui penche clairement à droite et devra nouer des alliances pour gouverner.

"Lula va tout changer"

À écouter aussi

La victoire de Lula a été saluée par des feux d'artifice et des cris de joie dans de grandes villes brésiliennes comme Rio de Janeiro et Sao Paulo, ont constaté des journalistes de l'AFP. Les bras levés, le corps hissé à travers le toit ouvrant d'une voiture noire, le nouveau président-élu a été acclamé par la foule massée devant sa résidence à Sao Paulo, où il a suivi le dépouillement.

"Le Brésil a besoin de paix et d'unité", a déclaré le président fraîchement élu, ajoutant que son pays était "de retour" sur la scène internationale et ne voulait plus être un "paria". "Le Brésil et la planète ont besoin d'une Amazonie en vie", a ajouté l'icône de la gauche dans son discours de victoire, alors que le président défait d'extrême droite Jair Bolsonaro s'est attiré les critiques de la communauté internationale pour la déforestation record de la plus grande forêt tropicale du monde sous son mandat.

"Ce sont des larmes de joie, je suis si émue ! Lula va nous sauver du fascisme", a réagi Mary Alves Silva, 53 ans, en pleurs sur l'Avenida Paulista de Sao Paulo. "C'est une sensation indescriptible, Lula va tout changer", a dit pour sa part Carolina Freio, fonctionnaire vêtue d'une longue robe rouge qui faisait la fête dans un bar à Copacabana, à Rio de Janeiro.

Lula a été rapidement félicité par plusieurs dirigeants étrangers. Le président américain Joe Biden a salué son élection "libre et juste" et son homologue français Emmanuel Macron a estimé que sa victoire "ouvre une nouvelle page de l'histoire du Brésil".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.